- PUBLICITÉ -

«La nation québécoise a besoin d’être bien représentée», évalue Rhéal Fortin. Photo Mychel Lapointe

Élections d’octobre prochain: «Nous aurons une équipe plus solide à présenter» -Rhéal Fortin

«Plus je suis présent à Ottawa et plus je constate que nous y sommes très mal représentés. Les députés libéraux [et les conservateurs, quant à lui]sont pris dans un système qui fait en sorte qu’ils ne peuvent pas contester leur chef. Ils n’ont pas le choix de partager les intérêts de tout le monde au Canada, alors que nous, députés du Bloc québécois, n’avons qu’une seule allégeance, c’est envers les Québécois. Alors, il faut être là pour les pousser dans les câbles. La nation québécoise a besoin d’être bien représentée», souligne Rhéal Fortin.

S’il n’en tient qu’à lui, l’actuel député du comté Rivière-du-Nord sera du rendez-vous électoral d’octobre prochain.

Il ne prend rien pour acquis («je serai d’abord candidat à l’investiture» bloquiste, dans le comté) et «si les électeurs du comté veulent me réitérer leur confiance», il conservera son poste.

Une vingtaine

Qui plus est, tout comme l’avançait son chef Yves-François Blanchet, de passage à Saint-Jérôme il y a une dizaine de jours, Rhéal Fortin considère que le vent est bon actuellement pour le Bloc.

«Nous allons aller bien au-delà des résultats de 2015. En octobre prochain, la délégation des députés du Bloc sera plus intéressante que jamais», de dire M. Fortin pour qui le chiffre de 20 députés bloquistes semble réaliste.

Et ce, même si le Bloc québécois et le mouvement souverainiste ont connu une année 2018 des plus pénibles (pensons à la débâcle du Parti québécois en octobre dernier). «La pire de l’histoire du Bloc», selon Rhéal Fortin.

Mais qu’à cela ne tienne: «Nous aurons une équipe plus solide à présenter aux Québécois et l’automne va nous être favorable […].»

 

 

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top