- PUBLICITÉ -

Le maire Stéphane Maher. Photo Claude Cormier

360 degrés sur le budget 2019 à Saint-Jérôme

MATHIEU LOCAS

 

Budget 2019 à Saint-Jérôme: je pourrais remplir le journal, mais je n’ai qu’une demi-page. J’ai passé le temps des fêtes à changer l’angle du texte. La veille de l’heure de tombée, j’ai alors opté pour des points saillants.

– Pas surpris de la hausse de taxe de 2 %. J’en avais glissé mot dans notre édition du 13 juin dernier.

– On peut faire dire ce que l’on veut aux chiffres. Mais dans les faits, la police coûte près de 32 millions, une hausse de 1,9 million par rapport à 2018. Pendant ce temps, le budget de la Ville augmente de 6 millions. Est-ce que le 95 $ par porte va exclusivement à la police? Je voudrais voir les chiffres détaillés.

– Si Stéphane Maher, comme il le faisait avant son élection, assistait aux séances du conseil municipal parmi le public, applaudirait-il cette imposition de 95 $ par porte? Poser la question, c’est y répondre.

– Est-ce que les contribuables auront une réduction de 95 $ par porte s’il y a entente avec le gouvernement au sujet des transferts d’argent pour les corps policiers?

– La conseillère Nathalie Lasalle affirme que le 95 $ est injuste pour les familles moins fortunées. Pourquoi n’a-t-elle jamais contesté les taxes d’égout, d’aqueduc ou de vidange, qui sont fixes aux portes et non à la valeur de la propriété? C’est pourtant le même principe.

– L’ex-ville de Lafontaine avait imposé un montant forfaitaire par porte dans les années 90 en raison du pelletage de Québec. Saint-Jérôme n’a rien inventé en 2019.

– Je ne sais pas si c’est en raison de la présence plus marquée des médias sociaux, mais je vous jure que ça gueulait pas mal moins fort quand Marc Gascon augmentait les taxes, dans la deuxième moitié des années 2000. Comme plusieurs propriétaires, je trouvais les hausses salées à l’époque. Les amis du maire votaient et saluaient sa saine gestion. C’est drôle dans la vie quand on change de chaise, comment le discours change.

– En 2018, je vous ai dit que les villes du Québec volaient littéralement les contribuables en exigeant l’acquittement du compte de taxes en quelques paiements. Elles font de l’intérêt avec notre argent! Payez-vous Hydro, Bell ou Vidéotron des mois à l’avance? Pourtant, c’est comme ça que ça marche au Québec. Saint-Jérôme a amélioré le sort des contribuables en faisant passer le nombre de paiements de quatre à six sans intérêt.

– La masse salariale augmente de 8 % en 2019. Je comprends que le maire a augmenté le sien, je comprends qu’un nouveau DG sera nommé, mais quelqu’un peut me l’expliquer celle-là? Est-ce que les cadres ou les fonctionnaires vont passer à la caisse avec une hausse de salaire de 8 %?

– En 2020, on devrait récupérer 9/12 du budget de 1 041 600 $ du BIPA. Le contrat de Jacques Duchesneau se termine à la fin mars 2020. Une mise sur pied, à mon avis, utile en 2017. Par contre, si la job de bras n’est pas faite après trois ans, elle ne le sera jamais. Comme dirait Ron Fournier: «On passe à un autre appel».

– Quand on regarde froidement le bilan de l’administration Maher, la hausse annuelle moyenne est de 0,33 %, plus une fois 95 $ par porte, pour ses six premières années au pouvoir. Son entourage aurait eu avantage à faire «spinner» la nouvelle de cet angle. Comme je le disais après le premier trimestre de 2018, son entourage le protège mal.

– Strictement au point de vue stratégique, il faut saluer le timing de cette hausse de taxes. Comme elle arrive en deuxième année de mandat, il reste deux budgets pour se reprendre avant l’élection. Aussi, elle arrive au moment où le compte de taxe scolaire a baissé drastiquement. Comme de nombreux propriétaires incluent leurs paiements de taxes dans leur paiement hypothécaire, ils risquent de ne voir aucune différence sur leur prélèvement mensuel de leur institution financière. En fait, la baisse scolaire risque d’être plus marquante que la hausse municipale.  Est-ce que l’entourage du maire y avait pensé?

 

Je demeure disponible à mathieu.locas@hotmail.com.

 

 

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top