- PUBLICITÉ -

Le ministre Pierre Fitzgibbon a annoncé l’octroi gouvernemental, dans les locaux actuels de l’IVI. Photo Michel Brodeur

Québec y investit 12,7 M$: un nouveau pavillon pour l’IVI

L’Institut du véhicule innovant (IVI) pourra se relocaliser à l’été 2022 (il occupe actuellement un local rue Maisonneuve, à Saint-Jérôme) dans un pavillon plus grand et plus fonctionnel à construire rue Claude-Audy, à Saint-Jérôme.
La chose est rendue possible en vertu d’une subvention de 12,7 millions $ du gouvernement du Québec, au Cégep de Saint-Jérôme (l’IVI est un centre collégial de transfert de technologie (CCTT) qui pourra ainsi développer davantage ses travaux de recherche appliquée et son aide technique concernant les véhicules lourds) sur la facture totale anticipée de 14,3 millions $.
Retombées significatives
La nouvelle a été annoncée vendredi matin dernier dans les locaux de l’IVI, par le ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon, en compagnie, entre autres, de la députée de Mirabel et ministre responsable de la région des Laurentides, Sylvie D’Amours, et du député de Saint-Jérôme et adjoint parlementaire du ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur – volet enseignement supérieur, Youri Chassin.
Concrètement, le projet vise, a-t-on annoncé, la construction d’un espace d’innovation unique au Canada, d’une superficie de 2 712 m2, sur un terrain permettant une expansion future de l’Institut. L’espace comprendra des laboratoires, notamment pour la mise à l’essai des assemblages de batteries, une salle de prototypage et des aires de dynamomètres.
Pour le ministre Fitzgibbon, le soutien gouvernemental au projet allait de soi.
«En accompagnant les PME du Québec, l’Institut favorise le développement de produits novateurs et de technologies de pointe qui contribuent à l’électrification des transports, à l’amélioration de l’efficacité énergétique des véhicules et à la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Ce projet génèrera des retombées significatives en ce qui concerne la valorisation des sources d’énergie dans le secteur des transports et la formation collégiale et universitaire des étudiants».
Consolider la position
Alors que pour la ministre D’Amours «le projet annoncé aujourd’hui s’inscrit dans les objectifs gouvernementaux en recherche et en innovation, notamment en ce qui a trait à la commercialisation des innovations, ici et à l’international. Les nouvelles infrastructures qui verront le jour au Cégep de Saint-Jérôme consolideront la position de l’Institut en tant que référence mondiale dans le domaine des véhicules lourds électriques, permettant au Québec de réaffirmer son leadership en la matière».
Son de cloche similaire du côté du député Chassin, pour qui «il est essentiel de donner à l’Institut les infrastructures nécessaires pour soutenir davantage de projets d’envergure et, ainsi, offrir un environnement d’apprentissage stimulant et exemplaire à des étudiants qui pourront contribuer à ses avancées. De surcroît, ce nouveau pavillon concourra à renforcer la notoriété internationale de l’Institut dans le domaine des véhicules lourds électriques, ce qui permettra au Québec de rayonner dans ce secteur d’avenir.»

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top