- PUBLICITÉ -

Rhéal Fortin considère avoir livré la marchandise, de son siège à la Chambre des communes. Fortin.jpg Photo Mychel Lapointe

À l’heure du bilan: «Les citoyens de Rivière-du-Nord ont une voix forte à Ottawa» -Rhéal Fortin

«C’est simple: le Bloc québécois répond toujours présent lorsque c’est pour défendre les intérêts du Québec. Nous nous tenons debout pour faire entendre la voix du Québec et seulement celle du Québec», clame Rhéal Fortin.

Le député de Rivière-du-Nord y allait de cette déclaration mercredi dernier, au moment de faire, avec les représentants de la presse régionale, un bilan de la dernière session.

Une chose ressort clairement des propos du député Fortin: les intérêts du Québec, à tous les égards.

C’est le cas tant sur la scène fédérale que provinciale, puisqu’à ses yeux, la légitimité des décisions prises à l’Assemblée nationale ne doit en aucun temps être remise en doute par le gouvernement fédéral, de quelque couleur qu’il soit.

Ce que n’ont pas fait les libéraux de Justin Trudeau, selon lui.

«Ils ont promis de respecter les Québécois; ils ont méprisé tous nos choix de société en matière de laïcité, de protection du français et d’immigration», dénonce Rhéal Fortin.

On aura compris qu’il fait, entre autres, référence aux deux lois adoptées à la limite de la session parlementaire à Québec.

Des libéraux verts?

Par ailleurs, Rhéal Fortin considère avoir livré la marchandise, de son siège à la Chambre des communes, mais également dans le comté.

«Comme élu, nous devons rendre des comptes et c’est ce que je fais avec plaisir, parce que je considère que mon équipe et moi avons travaillé fort. Les citoyennes et les citoyens de Rivière-du-Nord ont une voix forte à Ottawa», note-t-il.

À titre d’exemples, il fait état de ses interventions dans les dossiers du «rapport d’impôt unique, le chantier maritime Davie, l’affaire SNC-Lavalin, le traversier Apollo, le droit à l’autodétermination du Québec, le financement public des partis politiques, la nomination partisane de juges, la laïcité et la concurrence déloyale dans l’industrie culturelle avec l’affaire Netflix».

Le bilan des libéraux est moins reluisant, quant à lui. «Ils ont promis qu’ils seraient verts; ils ont nationalisé l’oléoduc Trans Mountain. Ils ont promis la justice fiscale; ils ont inauguré trois nouveaux paradis fiscaux (îles Cook, Grenade et Antigua-et-Barbuda). Ils ont promis d’être proches des familles et de la classe moyenne; ils ont coupé dans les transferts en santé.»

«Pas négociables»

Alors que les bloquistes, insiste M. Fortin, ont déposé de nombreux projets de loi.

«À Ottawa, nous sommes dix députés du Bloc québécois. Dix sur les 78 du Québec. Dix sur les 338 du Canada à la Chambre des communes. Et il n’y a que ces dix députés pour qui les intérêts du Québec ne sont pas négociables», de conclure Rhéal Fortin.

 

La dernière édition

Section Concours

- PUBLICITÉ -
Top