- PUBLICITÉ -

Des travaux majeurs sont en cours à l’Hôpital régional de Saint-Jérôme, mais d’autres, plus importants, sont attendus. Photo Mychel Lapointe

Agrandissement de l’Hôpital de Saint-Jérôme: l’accouchement approche

Entrevue complète

Mathieu Locas

Une rencontre sur l’agrandissement de l’Hôpital de Saint-Jérôme a eu lieu le mardi 22 janvier.

Autour de la table, le PDG du CISSS des Laurentides Jean-François Foisy, des représentants de l’Association des médecins et professionnels pour l’avancement de l’Hôpital régional de Saint-Jérôme, le maire de Saint-Jérôme Stéphane Maher, ainsi que le député provincial Youri Chassin. Ce dernier parle d’une rencontre productive. L’entrevue audio est disponible ci-dessus.

Au complet

«Ça va bien, il reste des étapes à franchir, mais je ne veux pas trop m’avancer. Le but est de réaliser le projet au complet d’un seul coup et non en deux phases, ça demande un peu de travail et c’est ce que je m’emploie à faire comme député, affirme le député Chassin. Il y a un argument d’économie derrière ça».

Selon le plan de match discuté lors de la rencontre, l’échéancier des travaux est prévu pour juin 2027, donc dans huit ans. Par contre, une source a affirmé àInfos Laurentides qu’il y a un plan «fast track» (voie rapide) qui serait de 5,5 à 6 ans, dans les cartons. À ce moment, l’inauguration aurait lieu en 2025. Cette source affirme également que l’annonce officielle aurait lieu quelque part entre février et mars prochain.

Pavillons temporaires

D’ici la fin des travaux, Youri Chassin est conscient des défis pour l’établissement de santé. «Nous faisons face à une croissance démographique importante. Il y a des besoins non répondus qui ne peuvent plus attendre. Il faut donc ajouter des mesures transitoires, des pavillons temporaires qui vont durer quelques années le temps d’avoir une nouvelle construction. Je pense notamment à la radio-oncologie».

Hôpital moderne

L’un des défis dans cet agrandissement est de se projeter dans le temps.

Quels seront les défis en santé en 2030?

Youri Chassin est conscient. «Nous avons déjà des services non répondus. C’est pourquoi nous devons avoir un hôpital moderne avec de l’équipement à la fine pointe de la technologie pour offrir une médecine des années 2020 ou 2030 et non des années 2010. L’Association des médecins réfléchit dans ce sens-là. C’est pourquoi il faut travailler ensemble», conclut Youri Chassin.

 

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top