- PUBLICITÉ -

Pour le lancement du projet, on retrouve de gauche à droite : Sophie Casavant, Louise Bergeron, Élizabeth Bolduc, Bernard Casavant, Joël Bouchard, Philippe Fugère, Nadine Le Gal, Jean- Luc Marcoux ,Yvon Cloutier-Charbonneau et Carole Marchand.

Avec la création du Quartier général de l’audace:  une pépinière d’entrepreneurs dans les Laurentides

« Le Québec regorge de jeunes talents et je crois qu’il est essentiel de les soutenir afin qu’ils atteignent leur plein potentiel. Nous contribuons ainsi à développer une forte culture d’affaires qui nous permettra de nous enrichir collectivement, à faire grandir le Québec. L’entrepreneuriat, c’est ma passion. Encore aujourd’hui, c’est ce qui m’anime, ce qui me fait vibrer. Ça m’a permis d’accomplir de grandes choses. Je souhaite transmettre ma flamme à la jeune génération pour qu’elle aussi puisse être maître de son destin » indique Bernard  Casavant.

Homme discret sur son impressionnante réussite en affaires, M.Casavant n’en met pas moins sa grande expérience au bénéfice de la jeunesse régionale pour faire un succès du Quartier général de l’audace (QGDA) qu’ont lancé conjointement jeudi dernier la Fondation du Cégep de Saint-Jérôme et le Cégep de Saint-Jérôme.

Bernard Casavant et Philippe Fugère ont d’ailleurs accepté la coprésidence d’honneur de la campagne de financement qui permettra de mener à bien ce projet.

L’objectif de la campagne a été fixé à 2 M $ et déjà la somme de 1 622 500$ a été amassée.

Pépinière d’entrepreneurs

Le façon concrète, le Quartier général de l’audace se veut, selon le vœu de ses initiateurs, « un véritable laboratoire entrepreneurial au cœur de Saint-Jérôme d’abord, pour aider la relève des Laurentides à se lancer en affaires ».

« Proposant une approche intégrée de type « clé en main », le Quartier général de l’audace (QGDA) guide l’entrepreneur en herbe – qu’il soit étudiant à l’un des trois campus de Saint-Jérôme, Mont-Tremblant ou Mont-Laurier ou issu de la grande communauté des Laurentides – tout au long du processus jusqu’à la création de son entreprise, en plus de le soutenir lorsque les premiers défis (croissance, transition, etc.) se présenteront. Tout cela, en complémentarité avec les ressources et organismes déjà établis » explique-t-on.

C’est d’ailleurs avec enthousiasme que Carole Marchand, présidente de la Fondation du Cégep de Saint-Jérôme, commente ce lancement.

« La campagne majeure vient à peine de voir le jour et déjà, toute la communauté est mobilisée pour que se concrétise ce magnifique projet. C’est là qu’on réalise vraiment l’engouement qu’il y a pour l’entrepreneuriat! D’ailleurs, selon une étude, 33% des 18- 34 ans rêvent de se partir en affaires. Le QGDA deviendra une véritable pépinière d’entrepreneurs dans les Laurentides ».

Une relève solide

Les propos de Mme Marchand trouvent d’ailleurs écho dans ceux de la directrice générale du Cégep, Nadine Le Gal.

« Avec le QGDA, le rêve de plusieurs apprentis entrepreneurs deviendra réalité. Et le nôtre, d’assurer une relève solide qui enrichira notre milieu, aussi! J’en suis convaincue : le Quartier général de l’audace contribuera à la naissance de nos plus beaux fleurons québécois. L’entrepreneuriat occupe une place importante au CSTJ. Nous voulons devenir LA référence en la matière. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle l’audace figure parmi les aspirations phares de notre planification stratégique » souligne-t-elle.

Généreux donateurs

Pour revenir à la campagne de financement qui est, de toute évidence, très bien amorcée, il faut souligner l’apport de généreux donateurs qui ont procuré tout un élan de départ.

Du groupe, on compte Desjardins qui a offert une contribution plus que significative de 300 000 $ ainsi que la Fondation Bernard et Monique Casavant qui a cotisé à hauteur de 250 000 $. S’ajoutent la Banque nationale (150 000 $) et DLGL Technologies (100 000 $).

Développement des jeunes

Autant de générosité qui a fait dire à Philippe Fugère que « c’est bien connu, les entrepreneurs sont des gens de cœur et de passion et redonnent souvent au suivant. Les résultats d’aujourd’hui le confirment! Nous sommes déjà en bonne voie d’atteindre l’objectif de 2 M$. J’invite donc tous les membres de la communauté d’affaires à se joindre à ceux qui ont appuyé le projet en donnant généreusement. Quelle belle façon de contribuer au développement de nos jeunes, mais aussi de la région des Laurentides et du Québec tout entier! », ajoute M. Fugère.

Pour faire un don dans le cadre de la campagne majeure :

https://www.jedonneenligne.org/fondationcegepstj/CMQGA2021/

 

 

 

 

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top