- PUBLICITÉ -

Le ministre André Lamontagne.

Développement d’une communauté nourricière : Saint-Colomban reçoit 20 750 $ 

La députée d’Argenteuil, Agnès Grondin, a annoncé, au nom du ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, André Lamontagne, l’octroi d’une aide financière de 20 750 $ à la municipalité de Saint-Colomban pour son projet d’élaboration d’un plan de développement d’une communauté nourricière (PDCN).

L’aide financière est accordée dans le cadre du Programme d’appui au développement de l’agriculture et de l’agroalimentaire en région, qui soutient l’adaptation des entreprises agroalimentaires dans un contexte d’ouverture et d’accès aux marchés. Il vise également la mobilisation des acteurs locaux du développement autour de projets concertés et collectifs qui mettent en valeur les potentiels économiques du secteur bioalimentaire.

Agriculture urbaine

L’objectif de Saint-Colomban est de favoriser le développement de l’agriculture urbaine et de proximité afin de devenir une municipalité nourricière.

En travaillant en amont avec des acteurs clés pour la réalisation de son PDCN, la Municipalité veut brosser un portrait représentatif des enjeux et des occasions présents sur son territoire et à proximité, pour arrimer entre eux les différents plans et démarches existants. À l’issue de l’exercice du PDCN, elle désire se doter d’une vision, favoriser le développement de l’agriculture de proximité sous toutes ses formes et mettre en place des initiatives innovantes et concertées qui augmenteront son autonomie alimentaire et stimuleront l’économie locale.

Suite logique

Les PDCN représentent une suite logique aux interventions du Ministère en agriculture urbaine. Les communautés peuvent ainsi élaborer et mettre en œuvre une stratégie territoriale assortie d’actions concrètes pour développer l’agriculture urbaine et de proximité ainsi que le système alimentaire local. Les PDCN s’adressent aux municipalités, aux regroupements de municipalités, aux arrondissements et aux communautés autochtones. Un deuxième appel de projets est en cours. Les communautés ont jusqu’au 24 septembre pour déposer leur projet.

Les PDCN constituent une autre avancée pour l’accroissement de l’autonomie alimentaire du Québec: en soutenant le développement de l’agriculture urbaine et de proximité, le gouvernement du Québec contribue à augmenter l’offre d’aliments locaux, produits de façon respectueuse de l’environnement.

Ils ont dit :

« Je suis très heureux de voir, un peu partout au Québec, se développer des plans de développement de communautés nourricières. La consommation locale a le vent dans les voiles. Il est essentiel de saisir cette occasion et de répondre à la demande des consommateurs par une offre accrue. Les aliments produits dans la municipalité sont sans aucun doute le choix le plus durable, tant pour notre environnement que pour notre économie. Le plan de développement d’une communauté nourricière permettra aussi aux consommateurs de relever encore plus facilement le Défi 12 $ que je leur ai lancé. Je félicite la municipalité de Saint- Colomban pour sa démarche qui aura des retombées positives pour l’économie du Québec tout entier. »

-André Lamontagne

« Encore une fois, la Ville de Saint-Colomban se distingue par ses initiatives environnementales et sociales. Ce plan de développement d’une communauté nourricière s’inscrit dans la suite logique des actions antérieures telles que le jardin collectif et communautaire, le marché public, le marché nourricier et le plan d’action aux changements climatiques. La Ville démontre qu’elle est à l’écoute de sa population et lui offre des options pour une consommation plus verte, plus fraîche et plus responsable. »

Agnès Grondin

 

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top