- PUBLICITÉ -

Le maire Stéphane Maher. Photo Claude Cormier

Dossier André Marion-Mario Fauteux: Stéphane Maher poursuivi par le DGEQ

Le maire de Saint-Jérôme, Stéphane Maher a reçu mardi deux constats d’infraction du directeur général des élections du Québec (DGEQ).

La démarche fait suite à une enquête du DGEQ enclenchée suite à des plaintes formulées par les ex-conseillers André Marion et Mario Fauteux qui avaient été écartés de l’Équipe Stéphane Maher à quelques heures de la fin de la mise en candidature dans le cadre de l’élection de novembre 2017.

Influencer

Selon les avis du DGEQ, le maire Maher aurait tenté d’«influencer une personne au regard de sa candidature».

Messieurs Marion et Fauteux allèguent s’être fait offrir, par M.Maher, un emploi à la MRC de la Rivière-du-Nord en échange de leur retrait de la campagne électorale.

S’il est reconnu coupable, Stéphane Maher  ne pourra pas se livrer à des activités partisanes pendant cinq ans.

«Fausses et mensongères»

Dans un communiqué émis par l’Équipe Stéphane Maher-Vision Saint-Jérôme, le maire commente le dossier en ces termes:

«Le 7 mai dernier, j’ai reçu un avis d’infraction de la part du Directeur général des élections du Québec. Je prends acte de cet avis et souhaite affirmer qu’en aucun cas n’ai-je promis des emplois aux conseillers municipaux sortants Mario Fauteux et André Marion».

«Ces allégations sont fausses et mensongères. Il est malheureux de constater qu’une dispute politique prenne une tournure de la sorte. J’annonce donc que j’enregistrerai un plaidoyer de non-culpabilité et que j’entends me défendre. Je souhaite que la lumière soit faite sur cette manœuvre de nos adversaires politiques et j’ai la certitude d’avoir gain de cause».

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top