- PUBLICITÉ -

Le panneau jaune a été enlevé au cours des derniers jours par les autorités de Saint-Colomban. Photo Mychel Lapointe

Dossier de la rue Lamontagne:Saint-Colomban sursoit au retrait d’un arrêt sur la côte Saint-Nicholas

NDLR. En marge du dossier de la rue Lamontagne, les autorités de Saint-Colomban ont réagi mardi par voie de communiqué de presse dont nous reproduisons ici l’intégral.

La Ville de Saint-Colomban a reçu la confirmation qu’une audience devant la Commission municipale du Québec (CMQ) se tiendra les 18et19novembre prochain pour trancher le litige avec la Ville de Saint-Jérôme concernant la signalisation sur un segment de la côte Saint-Nicholas. Ayant obtenu une date d’audience imminente conformément à ses demandes, la Ville sursoit au projet de retirer un arrêt en direction est sur la côte Saint-Nicholas, à l’angle de la rue Lamontagne.
« Le retrait de cet arrêt constituait une mesure temporaire visant à améliorer la fluidité à l’intersection dans l’attente d’une décision de la CMQ qui permette de solutionner cet enjeu à long terme. Comme nous en sommes à un mois près d’une audition et qu’une issue durable est préférable, j’ai demandé à ce que le projet soit mis sur la glace afin de laisser à la Commission le temps de se prononcer sur le fond de ce dossier », a déclaré le maire Xavier-Antoine Lalande.
« Si l’annonce du retrait de l’arrêt a pu accélérer de quelconque façon le processus devant la CMQ, notre objectif est atteint, a ajouté le maire de Saint-Colomban. Je demeure néanmoins perplexe devant les déclarations du maire de Saint-Jérôme qui souhaite soudainement que l’audience devant la CMQ permette un ‘’règlement rapide’’ de la situation. Faut-il rappeler que c’est lui-même qui a refusé la médiation devant la CMQ pendant plusieurs mois, retardant ainsi le processus? La fluidité peut être améliorée. Je suis toujours ouvert à discuter et agir afin que des gestes puissent être posés pour diminuer le temps de parcours pour accéder à l’autoroute 15. »
La Ville de Saint-Colomban est par ailleurs satisfaite que Saint-Jérôme reconnaisse en définitive que l’entente intermunicipale visant la gestion de la côte Saint-Nicholas doit également englober la signalisation en plus de l’entretien, et ce, conformément à l’interprétation défendue par la Ville de Saint-Colomban depuis le début du litige.

|

Rue Lamontagne

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top