- PUBLICITÉ -

À l’école de la Source: «La situation était devenue très difficile pour les enseignants quand les élèves revenaient de la récréation», dit Nadyne Brochu. Photo Mychel Lapointe

École de la Source à Bellefeuille: élèves trop agités; récréation extérieure coupée!

Mathieu Locas
Depuis la rentrée 2019, le ministre de l’Éducation Jean-François Roberge force toutes les écoles du Québec à offrir deux récréations de 20 minutes par jour. Six mois après cette imposition, l’école de la Source, dans le secteur de Bellefeuille, a choisi de garder les élèves à l’intérieur lors de la récréation de l’après-midi. La raison: les élèves étaient trop turbulents à leur retour en classe.
Nadyne Brochu, responsable des communications à la Commission scolaire de la Rivière-du-Nord, confirme la nouvelle obtenue par le Journal Infos Laurentides.
– Mais pourquoi ça fonctionne dans l’ensemble des écoles du Québec et pas à l’école de la Source?
«On ne sait pas combien de temps ça va durer, mais nous avons commencé à l’appliquer depuis une semaine (déclaration faite le 12 février). Pour une raison que nous ignorons, les élèves étaient très turbulents à leur retour en classe. Il y avait du chamaillage et de la bataille dans la cour d’école et, une fois en dedans, les élèves étaient moins réceptifs pour les activités d’apprentissage. Dorénavant, les élèves font d’autres activités comme du bricolage, calmement dans leur classe», précise madame Brochu.
Une source, qui préfère conserver l’anonymat, parle de la mise en place de règles autoritaires.
«Dans certaines classes, les enfants doivent demeurer assis à leur pupitre, à ne rien faire, en silence et sans la possibilité de se lever pour aller aux toilettes».

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top