- PUBLICITÉ -

La conseillère Johanne Dicaire.

Église Sainte-Paule : l’équipe Pacifique pour une meilleure cohabitation

Il y aura un an le 24 juin prochain,  la Ville de Saint-Jérôme faisait officiellement l’acquisition de l’église Sainte-Paule pour la transformer (en partie) en refuge pour les itinérants.

Depuis bientôt un an, la cohabitation entre la clientèle et le voisinage (et la population en général) n’a pas toujours été au beau fixe.

Les autorités jérômiennes ont décidé d’y remédier avec des mesures qui devraient espère-t-on, améliorer la cohabitation.

L’équipe Pacifique

C’est ainsi qu’a été mise sur pied l’équipe Pacifique qui émane du service de police de Saint-Jérôme et qui, avec de nouvelles règles, devrait aplanir les différents en faisant de la sensibilisation auprès des personnes en situation d’itinérance avec, nous dit-on, « une approche préventive et de proximité ».

« Plus précisément, l’équipe est composée d’un superviseur et de quatre agents qui travailleront en concertation avec les partenaires du milieu, la clientèle et les résidents. Sur le terrain, l’équipe Pacifique appliquera les mesures requises dans une approche inclusive en résolution de problèmes. Son mandat vise également la proximité avec la clientèle du centre-ville, les commerçants, la place des Festivités et la gare intermodale pour assurer la sécurité de tous en période d’assouplissement des mesures sanitaires »soulignaient les autorités de Saint-Jérôme, la semaine dernière.

Le plan d’action

Pour mener à bien la mission, les responsables de l’équipe Pacifique disposent d’un plan d’action, dont les principales mesures sont établies comme suit :

 

 

-Des employés du Service des travaux publics assureront l’entretien;

-Une travailleuse sociale du CISSS offrira du soutien à la clientèle itinérante;

-Présence d’un gardien de sécurité du CISSS du lundi au vendredi ;

-Des responsables seront embauchés pour superviser le parc Henri-Daoust 7 jours/ semaine;

-L’équipe Pacifique du Service de police fera de la sensibilisation et patrouillera le secteur.

D’autres mesures

Bien davantage, on mettra en place d’autres mesures.

Les responsables parlent de:

-Réaménagement sur le site : déplacement de l’entrée principale à la porte nord;

-Accroissement du ménage quotidien;

-Ajout ciblé de clôtures à certains endroits entre le site et les résidences à proximité ;

-Ajout d’éclairage et de caméras de sécurité à l’arrière de l’église;

-Visites du voisinage (écoute et note des préoccupations des citoyens ciblés et recherche d’actions pour y remédier).

Trouver des solutions

Aux dires de la conseillère Johanne Dicaire, mandataire aux affaires communautaires, les nouvelles mesures devraient permettre de satisfaire les deux parties.

« Ce plan d’action vient à point après de nombreux mois de travail avec nos partenaires. C’est très important pour nous de trouver des solutions afin que la population environnante se sente en sécurité et que les personnes vivant en situation d’itinérance puissent avoir un lit et de l’aide de la part du milieu communautaire. Le Pôle Ste-Paule est une grande fierté et une belle réalisation de la dernière année, installé dans l’urgence, mais le travail se poursuit afin de bien intégrer ce nouveau centre de services dans la communauté ».

 

 

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top