- PUBLICITÉ -

Le Journal Infos Laurentides a sonné l’alarme dans son édition du 27 octobre dernier.

En plus de celle des retraités : la Maison Rolland sera sauvée

La Maison Rolland sera sauvée de la démolition.

Histoire et archives Laurentides en a fait l’annonce au cours de la fin de semaine sur sa page Facebook.

« A moins d’imprévus, le bâtiment patrimonial connu comme la « Maison Rolland » sera préservé et restauré, après avoir été menacé de démolition. Située au bout de l’ancienne rue Rolland à Saint-Jérôme, tout près de la célèbre papeterie, la maison a longtemps servi de résidence aux gérants de l’usine, dont des membres de la famille Rolland, puis de siège social pour la compagnie. Datant de 1939, elle constitue donc un témoin important du patrimoine familial et industriel de Saint-Jérôme » pouvait-on y lire.

On se souviendra que c’est le Journal Infos Laurentides qui avait sonné l’alarme, en exclusivité, dans son édition du 27 octobre dernier, concernant la démolition probable de la maison Rolland.

Maison des retraités

Et, comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule, l’avenir s’annonce également meilleur pour la maison des retraités de la Rolland dont le Journalavait également traité dans la même édition, alertés que nous avions été par Carole Daoust, présidente de l’Association des Gens de la Rolland.

Les deux dossiers auraient été réglés, a-t-il été permis d’apprendre, lors d’une rencontre informelle impliquant des retraités de la Rolland, le maire Marc Bourcier et Marcel Landry, représentant la société Médifice, propriétaire de l’immeuble et développeur du pôle santé.

« D’une part, la « maison des retraités » de la Rolland, voisine de la Maison Rolland et érigée dans les années 1990 comme centre de loisirs, sera relocalisée sur un terrain fourni par la Ville et accueillera une nouvelle installation de la Maison des parents d’enfants handicapés des Laurentides, un organisme qui compte déjà deux autres points de services à Saint-Jérôme. D’autre part, la Ville et le promoteur se sont entendus pour préserver la Maison Rolland sur son emplacement actuel, dans le cadre d’un partenariat qui reste à préciser. Entre-temps, le bâtiment, vacant depuis 2014 et sérieusement endommagé par le temps et les vandales, fera l’objet de mesures de protection afin d’en freiner le dépérissement. Sa vocation future reste aussi à déterminer » informent les dirigeants d’Histoire et Archives Laurentides qui, on s’en doute bien, se réjouissent de ce « revirement inattendu ». Eux qui, comme le disait le président Henri Prévost, en entrevue avec le Journalà la fin octobre, s’opposaient à la démolition et souhaitaient la mise en place d’un comité chargé d’identifier une nouvelle vocation pour ce bâtiment patrimonial.

En vidéo, l’annonce informelle de l’entente:

https://www.facebook.com/…/pcb…/182479477428726

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top