- PUBLICITÉ -
Docteur Et Depute

Le docteur Daniel Picard et le député de Saint-Jérôme, Marc Bourcier, s’interrogent sur le refus du ministre Barrette.

Hôpital de Saint-Jérôme: le député Bourcier en croisade contre le ministre Barrette

Le député de Saint-Jérôme, Marc Bourcier, est parti en croisade devant le refus du ministre de la Santé, Gaétan Barrette, d’accepter que l’Hôpital régional de Saint-Jérôme se dote d’une TEP Scan (tomographie par émission de positrons).

«Même si la plupart des CISSS du Québec disposent de leur propre TEP Scan et même si la Fondation de l’Hôpital de Saint-Jérôme souhaite en faire l’acquisition et a l’argent pour le faire, le ministre Barrette a refusé jusqu’ici toutes les demandes en ce sens», souligne le député de Saint-Jérôme, Marc Bourcier.

La tomographie par émission de positrons est un appareil de très haute technologie qui n’a pas son pareil actuellement pour détecter les cellules cancéreuses, aussi petites puissent-elles être.

Il se fait plus de 40 000 examens avec cet appareil annuellement à travers le Québec, mais aucun dans les Laurentides où vivent 600 000 personnes et où le taux de cancer est parmi les plus élevés dans la province.

Plus de 2 500 examens requis

Au-delà de 2 500 examens faits à l’aide d’une TEP sont requis chaque année dans la région des Laurentides et ces patients n’ont d’autre choix que de les subir dans une autre région ce qui occasionne des frais. Donc, l’examen n’est plus vraiment gratuit pour les gens de la région. Et comme le rapporte le médecin nucléiste de l’Hôpital de Saint-Jérôme, Dr Daniel Picard, la très grande majorité de ces examens ne sont pas traités par les médecins de proximité et par conséquent, il n’y a pas de contrôle sur les demandes d’examens, leur pertinence, la qualité de l’acte médical et sur la rétroaction des intervenants relativement aux résultats des tests.

Croisade

«On a l’argent, l’expertise médicale pour l’opérer, l’endroit pour l’installer, et des milliers de patients qui en ont besoin. Le ministre Barrette n’a vraiment aucune raison de nous ignorer», affirme Marc Bourcier.

«Dès maintenant, je pars en croisade afin que l’Hôpital régional ait lui aussi une TEP Scan et j’invite tous les députés des Laurentides, quel que soit le parti, à se joindre à moi dans cette croisade. Nous avons été élus pour défendre nos concitoyens, il est donc de notre devoir d’agir», termine le député de Saint-Jérôme.

La dernière édition

Section concours

En décembre, c'est payant avec Infos Laurentides !
- PUBLICITÉ -
Top