- PUBLICITÉ -

Le député de Saint-Jérôme, Youri Chassin. Photo Claude Cormier

L’hôpital, le moteur d’une ville

MATHIEU LOCAS

Le 30 janvier dernier, Infos Laurentidesvous apprenait que le gouvernement du Québec était sur le point d’annoncer l’agrandissement de l’Hôpital de Saint-Jérôme. Selon nos sources, l’annonce devait se faire quelque part entre février et mars. L’agrandissement a finalement été confirmé dans le budget provincial du jeudi 21 mars. Évidemment, l’annonce d’un projet de près d’un demi-milliard de dollars ne se fait pas uniquement dans un livre de 500 pages. Il y aura une annonce plus officielle. Le seul défi sera de faire concorder les agendas de la ministre de la Santé, Danielle McCann, avec ceux de la ministre responsable des Laurentides, Sylvie D’Amours, du député Youri Chassin, des maires et préfets de la région ainsi que celui des dirigeants de l’Association des médecins. Une belle photo de famille est donc à prévoir avec un gros ruban et quelques paires de ciseaux. Que voulez-vous, c’est de même que ça marche en politique.

Cela dit, d’ici quelques années, Saint-Jérôme aura un hôpital moderne. L’important sera de s’assurer que les travaux se fassent en une seule phase pour éviter la perte de temps des appels d’offres. C’est une partie qui se doit d’être gagnée.

Si tout se déroule rondement, nous aurons un hôpital très moderne dans une dizaine d’années. On oublie souvent, mais l’Hôtel-Dieu de Saint-Jérôme (oui, je sais, chers dirigeants du CISSS des Laurentides, qu’on ne l’appelle plus comme ça, mais on peut sortir un gars de Saint-Jérôme, mais pas sortir Saint-Jérôme du gars) est, depuis 70 ans, l’un des moteurs économiques de la ville. L’établissement distribue annuellement des dizaines de millions de dollars en salaire qui sont réinjectés dans l’économie locale. Dans les années 70, on disait que le service était tellement mauvais qu’on avait de la misère à mettre un plâtre à un patient pour un bras cassé. Mais au fil des années, notre établissement de santé est devenu le pôle santé le plus important au nord de Montréal.

Mine de rien, notre hôpital a pris du galon. Si on inclut la construction du nouveau CHSLD récemment, il s’étend sur plusieurs centaines de mètres entre le derrière de la cour de l’école Saint-Jean-Baptiste et les Galeries des Laurentides.

Avec un si gros complexe santé, pas surprenant que les promoteurs immobiliers se bousculent pour annoncer des projets à proximité. Rappelons les projets d’environ 1 000 logements au total sur les sites des anciennes fonderies Mueller et ML Viau (projets annoncés le 23 janvier dernier dans Infos Laurentides). Aussi, il y a celui de 400 logements face au Quartier 50+ ainsi que d’autres projets à proximité du centre-ville.

Pour revenir à notre hôpital, certains vont dire que l’établissement n’est peut-être pas si important quand on regarde ses performances dans les classements provinciaux. La lettre D est souvent à l’honneur pour témoigner de la piètre qualité de notre urgence.

Par contre, le défi de l’Hôpital de Saint-Jérôme demeure de pouvoir se moderniser tout en rattrapant la croissance de la population. Selon les projections 2011-2036, la région des Laurentides est celle qui connaîtra le plus gros boom démographique au Québec, devant l’Outaouais et Lanaudière. Le prix des maisons est loin d’être abordable dans les villes qui longent la rivière des Mille Îles. Saint-Jérôme se veut donc un endroit attrayant pour les familles avec beaucoup d’emplois disponibles. Et avec la panoplie de services en santé, Saint-Jérôme attire aussi les boomers qui cherchent à s’y établir.

Donc, en plus de donner des emplois de qualité, l’Hôpital de Saint-Jérôme représente un attrait démographique pour la ville.

Je demeure disponible à mathieu.locas@hotmail.com.

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top