- PUBLICITÉ -

Même au palier vert : des vacances occupées pour les gens de la Santé publique

Alors que la région des Laurentides est passée (comme le reste du Québec) au palier vert depuis un peu plus d’une semaine et que s’amorcent les vacances pour plusieurs, les responsables de la Direction de la santé publique des Laurentides ne profiteront pas d’un répit pour autant ; occupés qu’ils seront à se préparer à une éventuelle quatrième vague.

C’est ce qu’a révélé le Dr Éric Goyer, directeur de la Santé publique, au cours d’une conférence téléphonique du CISSS des Laurentides avec les journalistes régionaux, mardi matin dernier.

« À la direction de la santé publique, on se prépare dans l’éventualité d’une quatrième vague. On ne la souhaite pas, mais on n’a pas le choix de se préparer. Ce qu’on va voir c’est quelle va être la couverture vaccinale pour les 12-17 pour la rentrée scolaire (…) Il va falloir adapter notre offre de dépistage. Plus les gens vont être vaccinés plus on soupçonne qu’ils vont être asymptomatiques. Des travaux sont en cours actuellement »a dit, en substance, M.Goyer.

« Jamais aussi content »

Ce qui n’empêche pas que le Dr Goyer se réjouit des derniers développements au sujet de la crise qui a débuté en mars 2020.

« Depuis les 16 derniers mois, je n’ai jamais été aussi content de vous parler du portrait épidémiologique actuel » a-t-il d’abord dit à l’intention des journalistes. « Dans la semaine du 20 au 26 juin, nous avons(enregistré) seulement 27 nouveaux cas. C’est probablement le plus faible(total)depuis mars 2020.

L’ensemble des MRC sont à la baisse ».

Soulignant qu’il y a « toujours une préoccupation pour le variant Delta qui vient de l’Inde »et parlant (à ce sujet) d’un « un cas fortement suspect, mais pas d’éclosion majeure », le directeur Goyer a tenu à « remercier les gens pour leurs efforts.(C’est)toujours le dernier bout qui est le plus important. (Il faut) continuer à respecter les mesures qui restent »et « souhaiter que la rentrée va bien se passer et qu’on va éviter une quatrième vague(comme)on peut observer dans certains pays d’Europe. C’est ça qui nous préoccupe ».

Landry

Soulignons, par ailleurs, que pour la première fois depuis quelques mois, la présidente directrice générale du CISSS. Rosemonde Landry, s’est adressé aux journalistes en début de conférence téléphonique.

De retour, le 4 juin dernier, d’un congé de maladie de plusieurs semaines, Mme Landry a vanté le travail des membres de la direction du CISSS qui « ont tenu le fort de façon glorieuse »et a souligné à quel point elle est « très heureuse de voir la situation de la COVID-19 tant dans Laurentides et au Québec »et « heureuse(du succès) de la campagne de vaccination ».

Bilan

Petite note en terminant, il est impossible de présenter un bilan à jour des cas de COVID-19 dans la région des Laurentides. Ce n’est que lundi que le CISSS des Laurentides a présenté son bilan hebdomadaire (habituellement publié le jeudi).

Notre heure de tombée nous empêche d’en faire état.

 

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top