- PUBLICITÉ -

Photo Mychel Lapointe

Pour éviter des transports en ambulance et des visites aux urgences: une unité de coordination clinique intégrée

Afin d’éviter des transports en ambulance et des visites aux urgences dans les hôpitaux situés sur son territoire, le CISSS des Laurentides a implanté un projet pilote d’Unité de coordination clinique intégrée des services préhospitaliers d’urgence (UCCISPU).

Ce projet consiste à transférer l’appel reçu au 911 vers l’UCCISPU qui effectue un triage secondaire. Desinfirmières, des techniciens ambulanciers paramédics ainsi qu’un médecin font partie de cette brigadedisponible en tout temps.

Ce type de triage (téléphonique) est réalisé afin de mieux répondre aux besoins des patients, notamment en les référant vers une ressource davantage appropriée pour la situation (rendez-vous avec un médecin de famille, clinique médicale, pharmacien, conseils d’autosoins, etc.) que l’urgence d’un centre hospitalier.

Implantée en avril 2020, l’unité a permis jusqu’à maintenant l’annulation de 2274 transports ambulanciers,soit 30 % d’affectations dites de basse priorité ou non urgentes. Il s’agit donc d’autant de patients qui ont été mieux conseillés en fonction de leurs besoins et orientés vers d’autres services disponibles.

« Par sa vision d’intégration et de soutien quotidien auprès de tous les acteurs des services préhospitaliers d’urgence, des partenaires et de la clientèle, cette nouvelle unité permet d’utiliser les ressources à notre disposition de façon optimale. Je suis extrêmement fière des résultats qui prouvent à quel point nouspouvons innover en mettant à profit l’expertise de tous nos collaborateurs, et ce, en ayant toujours commeobjectif d’offrir les meilleurs soins et services à notre population », a souligné la présidente-directrice générale du CISSS des Laurentides, Rosemonde Landry.

Le succès de l’UCCISPU retentit d’ailleurs au-delà de la région des Laurentides. En effet, depuis le 22 juin dernier, l’unité a débuté le triage secondaire de basse priorité pour la portion nord de la région de Lanaudière et, à ce jour, 41 % des affectations non urgentes ont été annulées.

La réussite d’un tel projet est d’autant plus importante que les urgences des centres hospitaliers de la région accueillent un grand volume d’usagers depuis plusieurs semaines. La création de cette unité contribue donc à diriger la bonne clientèle, au bon endroit, pour le bon service.

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top