- PUBLICITÉ -

Le conseiller Bruno Allard et le maire Bruno Laroche ont présenté, mardi dernier en conférence de presse, les grandes lignes de la nouvelle politique. Photo Mychel Lapointe

Sacs de plastique et bouteilles d’eau à usage unique bientôt interdits: Saint-Hippolyte protégera sa nature

À compter du 14 janvier prochain, les sacs de plastique seront interdits sur le territoire de la Municipalité de Saint-Hippolyte. Six mois plus tard, les bouteilles d’eau (moins d’un litre) à usage unique seront frappées d’une interdiction similaire.
Pour ce faire, les autorités hippolytoises déposeront un avis de motion lors de la prochaine séance publique prévue le 12 novembre.
Dans le cas des bouteilles d’eau, on accorde une période de transition de six mois aux commerçants.
L’interdiction entrera donc en vigueur le 5 juin 2020, soit à la date de la Journée mondiale de l’environnement décrétée par l’ONU.
Volonté populaire
La double mesure émane des délibérations d’un comité citoyen en développement durable de la Municipalité constitué en 2019 et présidé par Bruno Allard, conseiller municipal responsable du dossier environnement.
«Composé de 25 citoyens, notre comité s’est donné la mission de proposer des solutions à des problèmes environnementaux, sociaux et économiques sur le territoire de Saint-Hippolyte. Il a consacré sa première année à mettre en place un plan d’action qui sera soumis au conseil municipal, en plus d’identifier des alternatives qui pourront être présentées à la population et aux commerçants. Nous travaillerons maintenant à sensibiliser et à accompagner les propriétaires de commerces dans l’application du nouveau règlement qui sera adopté en janvier prochain», note M. Allard.
Dans sa nature
Pour une municipalité qui se définit comme «belle naturelle», il allait de soi qu’une telle mesure soit mise de l’avant.
C’est d’ailleurs ce que croit le maire Bruno Laroche pour qui, «comme les autres paliers de gouvernement, les municipalités ont une grande part de responsabilité dans la lutte aux changements climatiques. En appuyant la Déclaration d’urgence climatique (DUC) en 2018, nous avions pris l’engagement de réduire notre empreinte environnementale. Or, les sacs de plastique et les bouteilles d’eau à usage unique ont des impacts négatifs majeurs déjà bien documentés sur nos écosystèmes».
Support
En vue de supporter la population et les commerçants dans ce virage environnemental, les autorités de Saint-Hippolyte étudient différentes avenues.
On parle notamment de se joindre au mouvement RemplisVert qui offre aux citoyens la possibilité de remplir leurs bouteilles d’eau réutilisables sans frais dans les commerces affichant l’autocollant à l’effigie du mouvement.
«La vente de bouteilles réutilisables et l’installation de fontaine dans les édifices municipaux et les commerces constituent aussi des solutions qui seront proposées à court terme.»
Quant aux sacs de plastique, on songe à miser sur la vente de sacs réutilisables et de boîtes de récupération de sacs, sur les boîtes de carton mises à la disposition des clients, les sacs en filet ou tout autre type d’emballage réutilisable pour l’achat de fruits et de légumes, les barquettes compostables ou encore l’augmentation de l’offre de produits en vrac.
De plus, nous dit-on, une vaste campagne de communication visant à informer et à sensibiliser l’ensemble de la communauté hippolytoise sur l’application de cette nouvelle réglementation s’amorcera dès janvier 2020.

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top