- PUBLICITÉ -

Nathalie Lasalle

Une roche dans le soulier

Mathieu Locas

Il restait six heures avant la fin des mises en candidature aux élections municipales de 2017. Stéphane Maher invite à son bureau les conseillers sortants André Marion et Mario Fauteux. Voici l’essentiel de la conversation:

– Les boys, vous ne faites plus parties de Vision Saint-Jérôme, car je veux la parité hommes-femmes. Si vous voulez vous présenter comme indépendants, libre à vous. Ah… pis Mario! On craint que ton passé en tant qu’organisateur de Marc Gascon nous revienne en pleine face, c’est pourquoi on met fin à notre association.

 

Évidemment, Stéphane Maher et son équipe voulaient donner le moins de temps possible aux deux hommes pour retomber sur leurs pattes. On s’entend que Vision Saint-Jérôme n’a pas recruté deux femmes en quelques heures. Les photos pour les pancartes électorales avaient, certes, été prises avant le congédiement des deux hommes.

 

Ce que le maire et son équipe n’avaient pas prévu, ce sont les répercussions à long terme de cette décision de dernière minute. On pensait museler les deux hommes pour de bon. Dans le cas d’André Marion, la stratégie semble avoir fonctionné. À preuve, en date du 13 décembre 2018, deux des trois premières photos affichées sur son compte Facebook le démontrent, tout sourire, avec Stéphane Maher. Personnellement, être fâché contre une personne, je m’arrangerais pour effacer toutes traces de jours meilleurs.

 

Dans le cas de Mario Fauteux, c’est différent. Il conserve un lien autour de la table du conseil avec Nathalie Lasalle. Stratégiquement, le filon est logique. La présence de Mme Lasalle permet à Mario Fauteux d’avoir un accès plus rapproché à Stéphane Maher qu’uniquement en posant des questions lors des séances du conseil municipal. Il a une carte de plus dans ses mains pour mettre du sable dans l’engrenage. C’est correct, on appelle ça de la politique. Est-ce que monsieur et madame Tout-le-Monde sont très intéressés par ce style de politique, j’en doute fortement.

 

Au cours des dernières semaines, il y a eu trois tentatives d’attaque de la part du duo Lasalle-Fauteux contre le maire et son parti. D’abord, une histoire de chandails de hockey jetés aux ordures. Je vous évite les détails, mais je peux vous dire que les gens du hockey mineur leur ont servi une solide mise en échec et le match a rapidement pris fin. Deuxième attaque, celle de la résolution pour qu’une femme devienne mairesse suppléante. Je pense que Stéphane Maher saura saisir la balle au bond prochainement et en tirer profit. Troisième attaque, sortie publique de Nathalie Lasalle, qui demande au maire d’exclure Benoit Delage de son parti en raison de son passé avec Marc Gascon, comme il l’avait fait avec Mario Fauteux 14 mois plus tôt.

 

Là, il y a une poigne pour faire du millage politique. Quand on regarde le portrait froidement, Vision Saint-Jérôme s’est toujours défini comme le parti de l’honnêteté et de la transparence. Même s’il s’est fait payer des billets par des firmes de professionnels au Centre Bell, Benoit Delage n’est coupable de rien pour l’instant. Cependant, il y a une lumière dans le tableau de bord. La même lumière qui se trouvait dans le tableau de bord du maire en octobre 2017 pour exclure Mario Fauteux du parti.

 

L’exclusion de Mario Fauteux risque donc de représenter une roche dans le soulier de Stéphane Maher jusqu’à ce que le Directeur général des élections du Québec n’ait publié son rapport d’enquête sur cet événement. Si le passé est garant de l’avenir, la pénalité risque d’être minime pour le maire. Entre vous et moi, si les enquêteurs du DGEQ travailleraient pour la police, croyez-moi que les prisons du Québec seraient vides. Ils n’ont rien vu dans les élections clés en main, malgré les reportages médiatiques à partir de 2010. Les enquêteurs ont même trouvé le moyen de ne rien faire dans le dossier de l’ancien maire de Laval Gilles Vaillancourt alors que la police et les procureurs de la Couronne viennent de le voir sortir de prison après deux années en détention.

 

Je demeure disponible à mathieu.locas@hotmail.com.

 

 

 

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top