- PUBLICITÉ -
General Cable

Photo Mychel Lapointe - Le président du syndicat, Stéphane Letarte.

Vente de General Cable: le syndicat redoute une perte de contrat

Avec la vente annoncée la semaine dernière de General Cable, de Saint-Jérôme, à la multinationale italienne Prysmian, le syndicat local redoute une éventuelle perte de contrat d’Hydro-Québec. Il entend, notamment, profiter de la campagne électorale de 2018 pour se faire entendre.

Contrat d’Hydro-Québec

Pour tout dire, l’année qui vient risque d’être déterminante pour General Cable qui emploie 70 travailleurs d’usine (dont la convention collective vient à échéance en 2018) en plus de la quinzaine de cadres.

C’est vrai notamment en regard du contrat d’Hydro-Québec qui se terminera en 2018.

«La production pour les câbles d’Hydro-Québec est garantie jusqu’à la fin de 2018 (les usines de Saint-Jérôme et Shawinigan de General Cable avaient obtenu en 2015 un contrat de 108 millions de dollars d’Hydro-Québec, pour son approvisionnement en câbles pour son projet La Romaine). Mais, Hydro-Québec doit retourner en appels d’offres à l’automne 2018», souligne avec un brin d’inquiétude dans la voix, Stéphane Letarte, président du syndicat de General Cable, de Saint-Jérôme.

La chose étant que la vente à Prysman se concrétisera au troisième trimestre de 2018 et le géant italien est propriétaire d’une usine à Prescott, en Ontario, qui peut, semble-t-il, s’acquitter du futur contrat d’Hydro-Québec. On peut aussi penser que des compagnies américaines seront également sur les rangs pour ledit contrat lucratif.

|

General Cable

La dernière édition

Section concours

En décembre, c'est payant avec Infos Laurentides !
- PUBLICITÉ -
Top