- PUBLICITÉ -

(Photo pixabay.com) Le port du couvre-visage est un moyen supplémentaire de protection, fait valoir le CISSS des Laurentides.

Le CISSS des Laurentides demande le port du couvre-visage dans toutes ses installations

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides demande à tous les usagers qui doivent se rendre dans une installation ou qui reçoivent des services à domicile de porter un couvre-visage (masque artisanal ou tissu couvrant le nez et la bouche).

Cette décision est en lien avec la reprise graduelle des activités dans les milieux de soins et vise à éviter une hausse de la transmission communautaire de la COVID-19.

«Il a en effet été démontré que certaines personnes peuvent être asymptomatiques, mais porteuses du virus. Ainsi, le port du couvre-visage est un moyen supplémentaire de protection», fait valoir l’organisation, par voie de communiqué.

De plus, conformément aux recommandations du ministère de la Santé et des Services sociaux, les usagers présentant des symptômes de la COVID-19 vont recevoir, dès leur arrivée dans l’un des services du CISSS des Laurentides, un masque de procédure qu’ils doivent porter en tout temps.

Seuls les enfants de moins de deux ans, les personnes avec des difficultés respiratoires ou les personnes incapables de retirer leur couvre-visage sans aide seront exemptés du port du couvre-visage.

Également, le CISSS des Laurentides tient à préciser qu’advenant le cas où un usager refuserait de porter le masque, celui-ci pourrait voir son rendez-vous, si jugé non urgent par un professionnel de soins, reporté à une date ultérieure.

Le CISSS des Laurentides rappelle, finalement, que le port du couvre-visage ne remplace aucunement les mesures de protection, telles que le lavage des mains et la distanciation physique. Ces mesures doivent continuer d’être appliquées avec rigueur dans toutes les installations.

Pour plus d’informations sur le port du couvre-visage dans la communauté, cliquez ici.

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top