- PUBLICITÉ -

Dernière chance pour découvrir l’exposition ISSIR

Présenté par l’Association des auteurs des Laurentides (AAL), ISSIR est une exposition de l’artiste visuelle multidisciplinaire Lyne Pinard. Présentée à l’Espace Galerie de l’AAL, l’installation met en relation le recueil de nouvelles Jugement dernier de l’écrivain Denis Vézina aux œuvres de Mme Pinard.

C’est Gilles Matte, poète et membre de l’AAL, qui a initié ISSIR qui est accessible au public depuis le 11 septembre dernier. « On a eu des très belles interactions avec les gens qui sont venus», constate le commissaire de l’exposition. Dans l’ambiance intime de la petite salle de l’Espace Galerie, les gens auront entre autres accès à quatre œuvres basées sur la peinture à l’huile grand format.

Gilles Matte a d’ailleurs relevé le défi de joindre les écrits de l’auteur Denis Vézina aux œuvres installées. Publié en juin 2019, le Jugement dernier peut être consulté et acheté sur place. Puis pour faire écho à l’art de Lyne Pinard, il y a également un extrait de livre qui y est exposé.

D’une autre part, le cinéaste Michel Depatie a réalisé une vidéo immersive de l’exposition. Ce vidéo en 360 degrés a été tournée dans le cadre des entretiens avec les créateurs qui dévoilent la démarche de l’artiste et la réflexion de l’écrivain. Le film sera diffusé officiellement à un moment qui demeure encore à déterminer.

Deux créateurs, une thématique

« J’ai vu le travail de Lyne, qui avait une thématique assez particulière et je me suis souvenu du livre de Denis. Je me suis dit que ces deux choses-là se complètent, leur travail a une vision des choses qui se rapproche énormément », soulève Gilles Matte. Si ce dernier a vu le potentiel de cette exposition, c’est parce qu’il a constaté comment le travail de Lyne et de Denis étaient intrinsèquement lié par leur thématique. D’abord, le processus créatif de l’artiste visuelle a été grandement inspiré par le concept de l’humain faisant partie de la nature. « Ce qui m’intéresse, c’est les cycles au travers les humains, le minéral, le végétal. C’est des cycles qui font en sorte que tout se transforme tout le temps », révèle Mme Pinard.

Quant au recueil de Denis Vézina, le concept de cycle naturel rappelle le travail de la peintre. « C’est l’histoire d’un personnage qui passe d’une vie à une autre. Ça rejoint beaucoup les propos de Lyne dans son art », confirme-t-il.

Cette installation est alors une occasion unique d’observer une création qui relie deux artistes aux différents horizons. « Le lien qui a été fait entre le travail de Lyne et moi est vraiment intéressant parce qu’en général on est chacun de notre côté à écrire ou à peindre. De réunir tout ça, ça amène dimension qui est nouvelle», amène l’écrivain.

Jusqu’au 7 novembre, l’installation ISSIR est dans l’Espace Galerie l’Association des Auteurs des Laurentides, au 200 rue Principale, suite 6 à Saint-Sauveur-Des-Monts. L’établissement est ouvert du jeudi au dimanche de 11h à 17h.

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top