- PUBLICITÉ -
Leblanc

Michel LeBlanc, artiste-peintre international devant son portrait de l’acteur Robert Downey Jr.

Michel LeBlanc: un artiste-peintre reconnu à l’international impliqué dans les Laurentides

Véronique Leblanc
rédaction@journalinfoslaurentides.com

Surnommé «le peintre québécois du Time Square», Michel LeBlanc de Blainville s’est taillé une réputation internationale dans les arts pour ses scènes de New York, style néo-impressionniste. Alors qu’il aurait pu perdre la vie dans un accident de voiture, une bonne fée lui a déniché un atelier clandestin afin qu’il se remette à l’œuvre. Aujourd’hui, il redonne à la société en s’impliquant grandement notamment avec les aînés et les enfants de la région.

Cet artiste-peintre mène une carrière internationale et expose à Singapour, San Francisco, Colombie-Britannique et bien sûr au Québec. Il peint depuis l’âge de 9 ans, son père était artiste-peintre et son frère, David LeBlanc est pianiste professionnel (N.D.L.R. : nous avons d’ailleurs consacré un article dernièrement à son succès en tant chef de chœur de l’Académie Lafontaine).Il a une vie digne de scénarios hollywoodiens que l’on peut retrouver dans son récit «L’art qui fait revivre» disponible en librairie.

Tranches de vie: du rêve au cauchemar
D’abord, jeune athlète ambitieux, Michel est victime d’intimidation due à sa petite taille. Il décide alors de plonger dans la consommation de stéroïdes anabolisants. À 20 ans, les médecins lui diagnostiquent deux tumeurs aux seins. Sa passion pour les arts et la peinture l’amène à réaliser le rêve de démarrer sa propre entreprise. Puis, le sort s’acharne de nouveau sur Michel.  À la suite d’un accident de voiture, il frôle la mort. Les jambes complètement écrasées, Michel sera hospitalisé pendant six mois. Heureusement, il reçoit le soutien du personnel hospitalier sera incité à reprendre sa passion pour la peinture.
Se rendre utile à la société
«Grâce à mon positivisme et mon investissement dans la peinture, j’ai pu surmonter les épreuves et par des conférences et autres implications, j’explique aux gens, qu’on peut toujours se relever dans la vie», exprime-t-il.

En avril dernier, il a organisé une exposition de peinture réunissant les artistes résidents à Deux-Montagnes et Saint-Eustache. «Les artistes résidant dans les complexes pour retraités ne font pas de l’art essentiellement pour évoluer artistiquement, mais pour se rassembler et partager leur passion avec d’autres personnes.»

Depuis 15 ans, il s’investitavec les aînés de l’Entraide bénévole des Pays-d’en-Haut par la prise de rendez-vous préventifs téléphoniques. Enfin, Michel a contribué bénévolement aux illustrations du conte pour enfants «Les aventures de Lunik» à chacun ses couleurs. L’histoire écrite par neuf mamans traite des différences. Publié par Uniatox, cet organisme communautaire offre des services en prévention des toxicomanies et prévention de la rechute.

 

 

|

Michel Leblanc

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top