- PUBLICITÉ -

Patrick Emmanuel Abellard sera King Dave pour la première fois dans les Laurentides

La tournée de la pièce King Dave se poursuit dans les Laurentides le 4 novembre au Théâtre Lionel-Groulx à Sainte-Thérèse et le 8 novembre au Théâtre Gilles-Vigneault de Saint-Jérôme. Seul sur scène, Patrick Emmanuel Abellard submergera le public dans un univers urbain teinté par la rudesse de la délinquance.

Certains se souviennent probablement de King Dave qui a été dévoilé pour la première fois en 2005 à guichets fermés à La Licorne. D’autres se rappellent du film réalisé par Podz et qui est paru au grand écran en 2016. Dans les deux cas, c’est Alexandre Goyette qui incarnait le personnage principal en plus de signer le texte de la pièce. Toutefois, avec les nouvelles représentations, il y a eu quelques changements qui donnent envie de voir ou de revoir King Dave. «Dans le film, c’est un blanc qui est fâché contre des noirs. Là c’est l’opposé, c’est un noir qui est fâché contre des blancs, révèle Patrick Emmanuel. On expose cette face-cachée de l’expérience des gens issus de la diversité. »

«C’est la première fois que je fais quelque chose d’une aussi grande envergure, tout seul sur scène », confie Patrick Emmanuel Abellard. À Sainte-Thérèse, il incarnera King Dave pour la première fois. C’est l’acteur Anglesh Major qu’on pouvait voir sur scène, jusqu’à ce qu’il ait passé le flambeau à Patrick Emmanuel. « Il avait eu un autre contrat et avec la pandémie, tout a été repoussé. Il a tiré sa révérence et on m’a appelé pour reprendre les rênes de ce gros projet», indique ce dernier.

«C’est à ça qu’on assiste : à la débandade de cette personne qui prend des mauvaises décisions encore et encore», explique l’acteur. Avec King Dave, les spectateurs plongeront dans la réalité d’un jeune homme qui dégringole dans les rues obscures de Montréal, enchaînant les mauvaises actions et les mauvaises fréquentations. Or, le personnage saura toucher son auditoire, parfois avec émotions, parfois même avec humour. « Dave n’est pas quelqu’un de méchant. C’est quelqu’un qui est mal entouré, qui a vécu beaucoup d’oppressions et qui n’a pas su être épaulé de la bonne façon pour traverser tout ça de façon saine », précise Patrick Emmanuel.

 

 

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top