- PUBLICITÉ -

Paul Daraîche en compagnie de M. Adélard Boulé, ancien vétéran vêtu de son uniforme pour le jour du souvenir.

Un jour du souvenir mémorable et rempli d’émotions à la Résidence du Verger

Pour souligner le jour du souvenir, Paul Daraîche était de passage le 11 novembre à la Résidence du Verger à Saint-Jérôme. Entremêlant musique et discussions, le populaire chanteur country a offert un moment riche en émotions.

Un jour du souvenir pas comme les autres

« On souligne le jour du souvenir chaque année, mais on voulait que ce soit un peu plus spécial cette année puisqu’on a un vrai vétéran avec nous », avance Evelyne Rousseau, la responsable des loisirs de la Résidence du Verger. L’équipe de la résidence a d’abord rendu hommage aux anciens combattants et aux combattants actuels avec un discours présenté dans la salle à manger et bien sûr, devant le résident M. Adélard Boulé, qui est un ancien vétéran. C’est Evelyne Rousseau, qui a fait la lecture des discours qui ont ensuite été remis au vétéran. « Il était très ému, tout comme les autres résidents qui ont versé une larme », décrit-elle.

Les moments d’émotions se sont poursuivis avec l’arrivé de Paul Daraîche qui s’est prêté au même jeu que Nathalie Simard qui était de passage dans la résidence en octobre dernier. Afin d’en apprendre davantage sur le chanteur, l’animateur lui a posé quelques questions qui a répondu avec franchise, intimité et amusement.

 

Puis M. Daraîche a chanté quelques-unes de ces chansons, attirant en grand nombre les résidents. « Il a passé un petit moment à discuter avec M. Boulé et ensuite M. Daraîche est entré dans notre salle à manger où plus que la moitié de notre résidence l’attendait », décrit la responsable des loisirs. Le célèbre chanteur a ainsi présenté plusieurs de ses succès tels que En souvenir de toi, Quand les blés seront levés et À ma mère, chanson qui a déclenché beaucoup de larmes dans la salle. « Tout le monde était ému, ça chantait, ça pleurait. Il a même pris le temps de prendre des photos avec les résidents, de leur parler et de signer des autographes. Il a été très généreux et j’ai découvert un sens de l’humour que je ne connaissais pas de lui. Ça été un très bel après-midi », continue Mme Rousseau. Puis, même si le temps des fêtes n’était pas encore tout à fait arrivé, Paul Daraîche a fait bien des heureux en chantant Petit Papa Noël, faisant chanter son public tous en cœur.

Mme Rousseau explique a quel point cette journée a été mémorable pour le vétéran Adélard Boulé. « Ça l’a touché énormément toute la journée qu’on le souligne. Il était reconnaissant, mais aussi bouleversé, il vivait beaucoup d’émotions parce que ça lui rappelait aussi son histoire. J’ai trouvé ça très touchant », se souvient-elle.

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top