- PUBLICITÉ -
Auto 1

« On a fini troisième au Québec l’an dernier pour les véhicules neufs et usagés chez Chevrolet Buick GMC », note Daniel Jarry, pour confirmer l’accroissement important de l’achalandage et de la visibilité en bordure de l’autoroute 15. Photo Mychel Lapointe

Les ventes ont explosé chez Volkswagen Laurentides. Photo Claude Cormier

Autoroute 15 : Centre d’achats de l’automobile

Sylvain Poisson

redaction@journalinfoslaurentides.com

 

Depuis quelques années déjà, plusieurs propriétaires de concessionnaires automobile ont choisi de s’établir en bordure ou tout près de l’autoroute 15, certains ayant quitté la route 117 à  Saint-Jérôme pour profiter de cet achalandage.

Cette tendance se dessine dans d’autres municipalités où les commerçants appliquent le même principe marketing de s’agglomérer et diversifier l’offre automobile pour l’acheteur en quête d’une nouvelle voiture.

Le phénomène d’attraction d’une voie rapide est d’ailleurs aussi vrai pour d’autres grandes surfaces qui ont fait ce choix ou le feront dans les prochaines années.

Chaque fois, ces relocalisations représentent des millions de dollars d’investissement.

Le propriétaire de Volkswagen Laurentides, Jean Lanctôt, est loin de regretter sa décision, lui qui dit avoir doublé, voire triplé son chiffre d’affaires de façon quasi instantanée.

La bâtisse qui abritait son concessionnaire sur la route 117 dans le secteur Lafontaine était vieille d’une quarantaine d’années.  En 2011, il a fait l’acquisition d’un terrain de 145 000 pieds carrés aux abords de l’autoroute 15 et y a fait construire un bâtiment de 23 000 pieds carrés.  Une superficie certes similaire à la précédente mais plus moderne, fonctionnelle et attrayante.

Ce faisant, son entreprise est passée de 22 à 65 employés en deux ans et les ventes ont littéralement explosé.

« Toute la game (sic), c’est l’emplacement », affirme M. Lanctôt.

L’endroit est facile d’accès et favorise le magasinage d’automobile avec plusieurs marques au même endroit.

Le directeur général et copropriétaire de Kia des Laurentides, Marc-André Lachance, s’apprête à poser le même geste.

Lui aussi quittera la route 117 à Lafontaine d’ici l’hiver 2018 pour s’établir sur un terrain qui représente sept fois la superficie de celui qu’il occupe actuellement. La bâtisse projetée, quant à elle, sera de trois fois et demi la superficie du bâtiment existant.

« Plus d’espace, plus grande salle d’attente et plus d’heures de service », résume M. Lachance qui souhaite ainsi doubler son chiffre d’affaires.

Pour lui et les autres copropriétaires, son père Richard et sa sœur Sophie, cette relocalisation permettra de profiter d’une plus grande visibilité et de l’achalandage que génère ce regroupement.

 Une stratégie commerciale payante

Même son de cloche pour le copropriétaire du Groupe Carbur, Daniel Jarry, lequel partage la propriété de Saint-Jérôme Chevrolet, Saint-Jérôme Chrysler et de Saint-Jérôme Auto-Dépôt avec Jean-Sébastien Martin.  « Seul groupe purement jérômien avec un total d’environ 180 employés », souligne-t-il avec fierté.

Jarry a quitté les abords de la route 117 en octobre 2010 pour emménager dans un nouveau bâtiment pour la marque Chevrolet en marge d’une restructuration effectuée par General Motors relativement à ses marques Pontiac et Buick.

La nouvelle bâtisse offrait ainsi une plus grande superficie de plus de la moitié du bâtiment initial sans compter une proportion de 30 à 40 % plus de terrains.

Ce faisant, le Groupe investissait plus de 750 000 $ pour refaire une beauté à sa concession de voitures d’occasion demeurée sur la 117.

Jarry parle de quelque 3 500 clients aux trois emplacements cette année et d’une hausse de 50 % du chiffre d’affaires depuis deux ans avec ces changements.

« On a fini troisième au Québec l’an dernier pour les véhicules neufs et usagés chez Chevrolet Buick GMC », ajoute-t-il pour confirmer l’accroissement important de l’achalandage et de la visibilité en bordure de l’autoroute 15.

« Le fait d’avoir des marques combinées, notre propre service de graphisme, de marketing et de développement des affaires nous est profitable.  On ne pourrait pas être aussi efficace et ça permet des économies d’échelle qui sont intéressantes », de souligner Daniel Jarry.

Cette situation, poursuit-il, aura par ailleurs permis de développer leur centre d’autos d’occasion, avec 2eet 3echance au crédit, d’y tripler leur investissement dans la publicité numérique et de la doubler pour les deux autres concessionnaires du groupe.

La Corporation des concessionnaires d’automobiles du Québec (CCAQ) chapeaute dix corporations régionales dont celle des Laurentides laquelle trône en tête de toutes les régions, évidemment après Montréal et Québec, avec 134 concessionnaires et un total de 5 304 employés, par rapport à 254 concessions et 12 955 employés ainsi que 146 concessionnaires et 6210 employés, respectivement pour Montréal et Québec.

 

Array

La dernière édition

Section concours

En décembre, c'est payant avec Infos Laurentides !
- PUBLICITÉ -
Top