- PUBLICITÉ -

Le capitaine Julien Paré a mené les siens à la victoire avec cinq des six buts des Panthères. Photo Claude Cormier – Archives

Avec cinq buts dans un gain de 6 à 4: Justin Paré provoque un sixième match

Vendredi soir dernier, Justin Paré était au banc des punitions quand le Titan de Princeville a compté en prolongation (voir plus bas). Dimanche, à Princeville, le capitaine s’est fait justice en marquant cinq buts dans une victoire de 6 à 4 des Panthères, qui évitaient ainsi l’élimination et portaient la série quart de finale à 3-2.

«C’est sans aucun doute le meilleur match que je l’ai vu jouer pour nous. Il a su canaliser ses énergies dans le bon sens», disait l’instructeur Pierre Bergeron, quelques minutes après la fin du match.

Paré portait ainsi son total de buts à neuf depuis le début des présentes séries.

Charles-Antoine Paiement (3e) a inscrit l’autre but des Panthères.

Pas d’amour…

Dans ses commentaires d’après-match, l’instructeur Bergeron a également souligné le fait que ses troupiers ont connu (depuis le début de la série contre Princeville) des débuts de match difficiles à certaines occasions, mais, que, dans l’ensemble, ils «respectent le système» et «présentent un bon jeu d’ensemble».

Ce qui, selon lui, fait la différence contre l’équipe qui a présenté le plus haut total de buts du circuit au cours de la saison régulière.

D’ailleurs, du Titan, Bergeron ajoute que «leur manque de fairplay (voir plus bas) leur revient dans la face» et qu’«on constate qu’ils manquent souvent de jus en troisième période».

Comme quoi on ne peut pas parler d’une belle grande histoire d’amour entre les deux équipes, à mesure que la série progresse.

Soulignons que les Panthères doivent se débrouiller sans la présence d’Olivier Plourde et Zachary Gravel qui avaient connu une bonne saison. Tous deux blessés, ils ne seront pas de retour dans cette série.

En prolongation

Les Panthères se trouvaient dans une position précaire, après s’être inclinés 3 à 2 à une seconde de la fin de la première période de prolongation (et en désavantage numérique) vendredi soir, à Saint-Jérôme.

Les hommes de Pierre Bergeron étaient revenus deux fois de l’arrière dans le match.

C’est un but de Charles-Antoine Paiement en troisième période qui avait forcé la prolongation.

Les Panthères avaient également effectué une belle remontée deux jours plus tôt, mais s’étaient inclinés 5 à 4 mercredi, à Saint-Jérôme.

Des retards

Les Panthères tenteront d’éviter l’élimination une nouvelle fois ce soir (mercredi) alors qu’ils accueilleront le Titan à l’aréna régional de la Rivière-du-Nord.

En principe, le match devrait commencer à 19 h.

On dit bien «en principe», puisque l’organisation du Titan s’est présentée en retard lors des deux matchs de la série tenus à Saint-Jérôme jusqu’ici.

Ce fut le cas une première fois mercredi alors que le match prévu pour 19 h a été retardé jusqu’à 19 h 45 (forçant les partisans des Panthères à attendre dans le lobby de l’aréna) et une seconde fois, vendredi dernier, occasionnant le report de la partie jusqu’à 19 h 47.

«Nous faisons en sorte d’arriver à l’heure lors de nos matchs à Princeville, nous demandons du respect (de la part du Titan)», de dire l’instructeur-chef Pierre Bergeron.

Si une septième et ultime joute devait s’avérer nécessaire, elle aura lieu à Princeville vendredi (29 mars) à compter de 20 h.

 

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top