- PUBLICITÉ -

«Nous avons été amorphes en commençant»,note Pierre Bergeron. Panthères.jpg Photo Claude Cormier

Défaite de 5 à 4 en prolongation: «On a ce qu’on mérite…»-Pierre Bergeron

Menés 4 à 1 après deux périodes, les Panthères de Saint-Jérôme sont revenus dans le match en troisième, mais ont perdu 5 à 4 en tir de barrage contre les Flames de Gatineau, dimanche dernier, à domicile.

Le travail

Pour l’entraîneur-chef Pierre Bergeron, l’analyse était simple à faire après le match.

«Tu es victime de toi-même. Nous avons été amorphes en commençant. Probablement que certains de mes joueurs vont utiliser l’excuse qu’on avait juste quatre défenseurs (les Panthères étaient privés des services de réguliers Charlie Lacombe, Daven Castonguay et Alec Richer), mais ça ne tient pas. Il faut faire un effort du début à la fin. On n’a pas joué avec un alignement complet depuis novembre. À ce temps-ci de l’année ça ne devrait plus nous déranger mentalement».

«C’est important que les gars comprennent que le travail mène à une récompense. Aujourd’hui, on a travaillé 25 minutes. Si on en avait travaillé 30, peut-être que ce serait différent. Mais on en a juste travaillé 25. Alors, on mérite ce qu’on a…»

Retour de Bohémier

Il s’agissait de la troisième défaite consécutive des Panthères.

À son retour à Saint-Jérôme, cette fois-ci dans l’uniforme des Rangers de Montréal-Est, le Jérômien Christophe Bohémier a contribué avec un but (son 17e de la saison) et deux passes à la victoire de 5 à 2 des Rangers, mercredi soir dernier à l’aréna régional de la Rivière-du-Nord.

Acquis en retour de Bohémier, Simon Lefebvre n’a pas été en reste du côté des Panthères avec son premier but dans l’uniforme jérômien, et son 15ede la saison, en plus de se faire complice du but de Zachary Gravel (15e).

Prochain match

Les Panthères disputent un seul match cette semaine, alors qu’ils reçoivent la visite de l’Artic de Montréal-Nord, vendredi prochain (1er février), à compter de 19 h.

Après ce match, il en restera sept à disputer pour les Panthères, en saison régulière, dont trois en autant de soirs les 8-9-10 février.

La formation jérômienne occupe actuellement le cinquième rang et ne devrait pas terminer plus haut, mais aura à batailler avec quatre autres clubs pour conserver sa position.

«Je ne pense pas que le classement va bouger tellement (d’ici la fin de la saison). Ce qui va être important, ce sera d’avoir tous nos joueurs en santé le plus tôt possible. Une fois que ce sera fait, on va pouvoir attaquer la fin de la saison avec force», de dire Pierre Bergeron.

Ensuite viendront les séries éliminatoires avec une formule particulière que nous expliquerons dans notre prochaine édition.

 

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top