- PUBLICITÉ -

Les membres de l’équipe canadienne d’escrime, dont Gabriella Page (au centre de la photo), ont cassé la croûte jeudi dernier au Boston Pizza de Saint-Jérôme. On les retrouve ici en compagnie de Gilbert Gélinas (à gauche) et Alain Piché (à droite) copropriétaire du Boston Pizza. Photo Mychel Lapointe

Jeux olympiques de Tokyo : Gabriella Page veut aller « jusqu’au bout… »

Gabriella Page de Blainville sera des Jeux olympiques de Tokyo, présentés du 23 juillet au 8 août prochain.

Jeudi dernier, l’athlète a pris le repas au Boston Pizza de Saint-Jérôme (elle profite d’un support financier de 500 $ des restaurant Boston Pizza de Saint-Jérôme, Sainte-Thérèse, Saint-Eustache et Joliette) en compagnie des autres membres de l’équipe canadienne d’escrime qui seront également du voyage à Tokyo.

C’est à cette occasion que le Journala rencontré Gabriella qui trépigne d’impatience de participer aux Jeux.

« Je suis vraiment excitée. Honnêtement, le premier objectif, c’était de me qualifier »confie la jeune de 26 ans. (Mais maintenant qu’elle a rempli cette étape importante) elle ne doute pas un seul instant qu’elle mérite sa place et, surtout, qu’elle a fait ses devoirs pour en être.  « Je vais à la compétition, j’ai aucun regret. Quand j’y pense, je fais un retour non seulement sur les quatre derniers mois (elle s’est qualifiée en mars), mais aussi sur les six dernières années, j’ai beaucoup progressé ».

« Donner mon meilleur »

Et quand on interroge Gabriella sur ses objectifs en regard du plus important rendez-vous sportif sur la planète, elle affiche la confiance, sans pour autant se mettre trop de pression.

« Mon objectif est de vraiment tout mettre sur la piste aux Jeux olympiques. Tout donner. Donner mon meilleur(…) Je ne veux pas donner un objectif de résultats, parce que tu restes pris avec ça. Tu y vas toujours avec l’attitude et tu y vas pour la victoire finale. Tu y vas jusqu’au bout. Tu es dans le moment et tu te donnes à fond(en fonction) de ce que j’ai travaillé au cours des six dernières années et (particulièrement)dans les quatre derniers mois. Ce que je veux accomplir, c’est de tout mettre ensemble(pour bien performer) et être vraiment fière de moi et satisfaite de tout ce que j’aurai donné ».

Blessure

L’aspect des objectifs en vue des Jeux olympiques de Tokyo a également été abordé avec l’instructeur de Gabriella, Gilbert Gélinas qui avoue être contraint de se montrer prudent.

« Je suis anxieux en raison de la blessure de Gabriella(un malheureux accident au cours d’un entraînement la semaine dernière d’où elle est sortie avec une cheville amochée). Elle est vraiment en forme. Tous les déterminants de la performance étaient vraiment 9 sur 10 (avant la blessure). Avec la blessure, ça met un bémol ».

N’empêche que l’instructeur Gélinas n’a pas lancé la serviette.

« (Sans la blessure), on aurait pu vraiment croire à une médaille. J’ai croyais »note-t-il, avant de rajouter que« si elle gagne son premier match, on va voir(pour la suite). C’est une compétition, il peut se passer n’importe quoi. Quand tu gagnes le premier match, l’adrénaline embarque, tu ne sens plus la douleur, tu es sur un nuage. Les Jeux, c’est spécial, comme ça… »

 

 

 

 

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top