- PUBLICITÉ -

Tous les espoirs sont permis cet été pour les Ambassadeurs U16FAAA. Photo Olivier Guindon — SDG MÉDIA 

Les Ambassadeurs AAA: une première saison pleine d’émotions  

À leur première expérience au soccer AAA féminin, les Ambassadeurs de Saint-Jérôme (U16FAAA) ont terminé la saison 2018 avec une respectable fiche de 10 victoires, 2 matchs nuls et 14 défaites; terminant au huitième rang du circuit à égalité avec Varennes Saint-Amable et Pierrefonds au huitième rang (Blainville a fini quatrième).

Somme toute, Éric Caputo, président du conseil d’administrationdu Club de soccer les Ambassadeurs de Saint-Jérôme, se dit satisfait de la performance.

«C’est intéressant comme première saison», lance-t-il, d’entrée de jeu, au moment d’une rencontre avec Infos Laurentides. «Il a eu des émotions fortes l’année dernière. C’est comme ça, quand tu vis une première saison AAA avec ce que ça implique comme pression. À un moment donné, en milieu de saison, il y a eu un creux de vague, mais nous avons eu une fin de saison exceptionnelle (quatre victoires au cours des cinq derniers matchs).»

Impressionnant.

Qui plus est, le creux de vague de milieu de saison, Éric Caputo le considère «normal».

«Les filles vivaient un nouveau défi.Une première année AAA avec le voyagement, le nombre de pratiques, le sérieux (hymnes nationaux d’avant-match). Pour les filles, c’est impressionnant», note-t-il.

«On peut commencer à jouer dans le AAA à 14 ans. Nos filles arrivent dans la ligue et affrontent des équipes qui ont de l’expérience de ce calibre de jeu.»

Plein d’espoir

Qu’à cela ne tienne, la deuxième saison (qui s’est amorcée localement le samedi 4 mai dernier) sera meilleure, foi d’Éric Caputo.

«Nos filles ont eu un bon hiver d’entraînement. Le noyau de joueuses de l’an dernier est revenu. Nous avons les mêmes instructeurs et le même directeur technique. De part et d’autre, on sait mieux gérer ses émotions. Chacun connaît son rôle. Elles ont chacune leurs qualités et des choses à améliorer.»

Des gars dans le AAA

Par ailleurs, sur le plan de l’organisation des Ambassadeurs, le président Caputo est heureux de ce qu’il voit.

On compte actuellement une quarantaine d’équipes de niveau compétition et tout autant sur le plan récréatif, et «l’organisation est en bonne santé financière».

«Le soccer, en général au Québec, est un peu à la baisse [au niveau des inscriptions]. Nous, on est stables», souligne le président Caputo.

Et, bonne nouvelle s’il en est une: «L’année prochaine, il y a de bonnes chances que nous ayons une équipe AAA masculine [dans le U16]», annonce-t-il.

 

 

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top