- PUBLICITÉ -

Elizabeth Hosking a réalisé une performance qui la satisfait pleinement.

Septième au monde en demi-lune: «Je suis comblée et heureuse» -Elizabeth Hosking

«C’est avec une grande fierté et une belle assurance que j’ai pu compléter deux de mes trois descentes lors de la finale des Championnats du monde. Je suis comblée et heureuse de ce que j’ai accompli. Je me sens tellement bien, autant physiquement que mentalement. Je peux dire que je suis bien en selle pour la suite. Cette 7e position est extrêmement significative pour moi après une année difficile. Revenir à la compétition suite à une fracture, avec en plus une pandémie mondiale, disons que ça ajoute une difficulté. Je peux donc dire: mission accomplie! Et surtout, je confirme que j’ai bel et bien ma place dans l’élite mondiale»lance, rayonnante, Elizabeth Hosking.

Après avoir subi une fracture à la cheville gauche la saison dernière, la jeune fille de Mille-Iles a surmonté bon nombre d’embûches au cours des derniers mois afin de pouvoir revenir en force sur sa planche.

La spécialiste de demi-lune est venue boucler la boucle samedi en prenant part à la finale des Championnats du monde d’Aspen, où elle a conclu au septième rang.

Quelques papillons

Sixième à l’issue des qualifications de jeudi, Hosking a confié avoir entamé la ronde ultime avec quelques papillons dans le ventre.

« C’était déjà excitant d’être en finale, mais comme aux qualifications, je voulais demeurer dans le moment présent et je voulais juste atterrir mes descentes. Après, c’est le travail des juges de voir où ça me place et c’est hors de mon contrôle »,a-t-elle déclaré à Sportcom, quelque temps après sa performance

C’est à sa première descente que la planchiste de 19 ans a obtenu sa meilleure prestation de la journée, bonne pour une note de 70,50 points.

Une chute

Après avoir récolté 60,75 points au tour suivant, la Québécoise a conclu sur une moins bonne note en chutant au quatrième saut de sa dernière sortie.

« Je suis quand même très contente d’avoir réussi deux descentes de compétition une à la suite de l’autre. Tomber sur un des trucs que je trouve le plus facile, ça me donne juste assez de motivation pour m’améliorer en vue de la prochaine compétition »de commenter Elizabeth Hosking.

«La semaine prochaine, je serai de retour à la compétition lors d’une coupe du monde et ensuite direction la maison après trois mois sur la route»a fait savoir la jeune athlète.

Avec l’aide de Sportcom

 

La dernière édition

Concours

- PUBLICITÉ -
Top