- PUBLICITÉ -

La présidente Bianca Robichaud, au moment de la conférence de presse de samedi dernier. Photo Claude Cormier

Tournoi provincial de hockey pee-wee de Saint-Jérôme : une 47e édition pleine de promesses

Après une année de relâche en raison de la pandémie, le Tournoi provincial de hockey pee-wee de Saint-Jérôme est de retour à l’aréna régional de la Rivière-du-Nord à compter de demain (jeudi 18 novembre) et jusqu’au 28 novembre prochain.

Pour sa 47e édition, l’événement accueillera pas moins de 60 équipes dans les classes AA (12), BB (8), A (12), B (16) et C (12). Soit presqu’autant qu’en 2019, alors qu’on en comptait 61.

Une centaine de parties

Au total, l’édition 2021 comptera un total de 105 parties et les cinq finales seront présentées le dimanche 28 novembre prochain.

Le match d’ouverture aura lieu le vendredi 19 novembre, à compter de 19 h 00, alors que les Grizzlis de Mascouche affronteront les Lions de Saint-Jérôme, dans la classe AA.

« Qu’est-ce qu’on attend pour commencer ? »

C’est à Bianca Robichaud qu’on a confié la présidence du comité organisateur de cette 47e édition.

Samedi, lors de la conférence de presse de lancement, Mme Robichaud a parlé (à l’intention des jeunes participants) d’une équipe d’organisateurs « avec laquelle, on va vous faire un tournoi que vous allez adorer… »

Gaétan Legault assure la présidence d’honneur de l’événement.

M.Legault présente un intéressant dossier de plusieurs années comme instructeur d’équipes à Saint-Jérôme. Il a également été président du comité organisateur de la 34eédition du Tournoi.

Il a profité de son passage au micro, lors de la conférence de presse, pour souligner que le tournoi de Saint-Jérôme est « un des plus importants et des plus vieux » au Québec.

Un champion

Par ailleurs, le nouveau maire de Saint-Jérôme, Marc Bourcier (dont la ferveur pour notre sport national est bien connue) a rappelé qu’il a déjà remporté les grands honneurs du Tournoi, il y a quelques années à titre d’instructeur avec, a-t-il fait remarquer, deux filles comme gardiennes de but.

M.Bourcier a insisté sur l’importance du « plaisir des jeunes et l’encouragement des parents » au cours de cet événement.

Alors, après une année d’absence, comme le répètent les organisateurs : « Qu’est-ce qu’on attend pour commencer ? »

 

 

 

 

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top