- PUBLICITÉ -

Le McDonald’s de Prévost rejoindra les autres entreprises de restauration. Photo Mychel Lapointe

À l’angle des boulevards Labelle et Clos-Prévostois: McDonald’s s’installera à Prévost

Dans un avenir encore non défini, la chaîne de restauration rapide McDonald’s s’installera à Prévost, dans le quadrilatère commercial situé à l’angle des boulevards Labelle (route 117) et Clos-Prévostois.

En assemblée publique le 13 mai dernier, les autorités prévostoises ont entériné la venue de McDonald’s, dans la foulée des implantations commerciales annoncées au cours des dernières semaines.

Des exigences

Il faut savoir que la multinationale a dû satisfaire aux obligations architecturales en vigueur à Prévost.

Il a été permis d’apprendre que différents scénarios ont été soumis avant que la version finale soit acceptée. Quelques modifications ont été demandées par le conseil municipal et le comité consultatif en urbanisme.

«Nous nous sommes assurés que le bâtiment s’intégrera au paysage urbain par son architecture et son aménagement», indique le maire Paul Germain.

C’est ainsi que, nous dit-on du côté de l’administration municipale, «le projet tiendra compte des normes en matière d’environnement en répondant aux nombreuses demandes de la Ville relatives à la mise en place d’un toit blanc pour prévenir les îlots de chaleur, de bornes de recharge pour véhicules électriques pour lutter contre les gaz à effet de serre, de la gestion écologique des eaux de stationnement, la collecte à trois voies pour limiter l’enfouissement, etc.».

En outre, le site pour le futur McDonald’s a été décidé en vertu d’une spécification bien claire.

Il faut savoir que depuis ledébut de 2018, «afin de protéger le noyau villageois situé dans le Vieux-Shawbridge», le conseil municipal interdit les services de restauration avec service à l’auto entre le chemin du Lac Écho et la limite nord de la ville.

«Comme la loi ne nous permet pas d’interdire le service au volant sur tout le territoire, nous avons choisi la partie sud de la ville pour permettre ce type de commerce. Le secteur a déjà plusieurs commerces de restauration rapide, de commerces avec des services à l’auto existants, et il s’agit d’une zone annexée à un zonage de commerce artériel prévu par le schéma d’aménagement de la MRC», précise M. Germain.

 

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top