- PUBLICITÉ -

Benoit Beaulieu.

Benoit Beaulieu tire sa révérence

Le conseiller au district 1 de Saint-Jérôme, Benoit Beaulieu, ne sera pas du rendez-vous électoral de novembre prochain.

Le principal intéressé l’a annoncé dans une déclaration dont on retrouve l’intégral ci-dessous:

Je souhaite vous faire part de ma décision de ne pas renouveler mon mandat comme élu au terme de celui-ci. Après 12 années investies pour ma communauté, je tire ma révérence. Je suis très fier du travail accompli et des réalisations pour lesquelles j’ai participé, le temps est venu de passer le flambeau.

Pour vous faire un bref historique, mon implication remonte à l’automne 2009 au moment où la population était mise au fait de nombreuses irrégularités dans le monde municipal et provincial avec, entre autres, la création de la commission Charbonneau. C’est à ce moment- là que j’ai pris la décision de faire ma part comme citoyen auprès de ma communauté et de m’impliquer comme bénévole avec le parti Vision Saint-Jérôme dans l’espoir d’assainir le vent négatif qui soufflait à la ville de Saint-Jérôme.

Avec le fondateur de Vision Saint-Jérôme, Andrew Hattem et plusieurs autres, nous avons travaillé d’arrache-pied pour bâtir un véritable parti axé sur les besoins des citoyens et de la ville. Des échanges et de nombreuses rencontres citoyennes nous ont permis de bâtir un programme étoffé. Nos rencontres de parti se faisaient sur une base hebdomadaire, nous avons amassé des fonds selon les règles de l’art, nous nous sommes battus contre les élections clé en main, etc. Des heures de travail acharnées. La population nous a fait confiance en novembre 2013.

Notre premier objectif a été de mettre un frein aux augmentations de taxe. Nous avions eu lors des 3 années précédentes un cumulatif de plus de 22% de hausses de taxes soit plus de 7% par année.
En comparaison avec les villes limitrophes ou avec des villes de mêmes grosseurs, la ville de Saint-Jérôme faisait piètre figure.

Aujourd’hui je suis fier de vous dire que depuis les 8 dernières années les taxes des citoyens de Saint-Jérôme sont demeurées stables. Et que nous sommes maintenant dans une position avantageuse sur le plan des comparables.

Notre deuxième objectif a été de mettre en place une gestion plus efficace de l’appareil administratif de la ville. Avec l’aide des HEC, professeur Chenevert et son équipe, ils
ont passé en revu tout les services de la ville de la ville, incluant des sondages employés. Des recommandations ont été faites, que la ville a mises en place. Entre autre l’implantation de la gestion transversale pour toutes nos équipes. Plusieurs formations ont été offertes à nos employés, dont celles de ceinture verte. Aujourd’hui nous pouvons nous vanter d’avoir une équipe de gestionnaires plus efficace qui utilise des méthodes de gestion municipale de classe mondiale.

Notre troisième objectif a été de s’assurer que tous les services soient transparents et travaillent dans les intérêts supérieurs de la ville et de ses citoyens. La direction générale et le capital humain ont travaillés en ce sens et les résultats ont été probants.

page1image24808page1image24968page1image25128

Dans le même ordre d’idée, nous avons créé le BIPA (Bureau de l’Intégrité Professionnelle et Administrative), qui aujourd’hui est devenu un service permanent à la ville. Grâce au BIPA, la ville de Saint-Jérôme est un exemple au Québec pour son implication dans le respect des lois pour la protection des intérêts de la ville et de ses citoyens.

Notre quatrième objectif a été de rehausser l’image de la ville par, entre autres, des modifications au plan urbanistique. La création et la réfection de milieux de vie et faire qu’il soit encore plus agréable de vivre à Saint-Jérôme, offrir une forme de bonheur amélioré pour les Jérômiennes et Jérômiens. Les dernières années on vues la création d’un quartier des arts et du savoir, d’un nouvel aréna, une nouvelle salle des spectacles, l’achat des terrains pour la création du nouveau parc du lac Jérôme ainsi que l’aménagement des sentiers pédestres incluant le parc nature Jean-Guy Descarie, la réfection du parc Labelle au centre-ville, la construction d’un nouveau parc de la rue Labelle près du pont Castonguay qui donne sur la rivière, et j’en passe.

Notre cinquième objectif a été de favoriser le développement économique de la ville par plusieurs actions qui aujourd’hui porte ses fruits. Nous nous sommes aussi investis auprès de la chambre de commerce pour relancer son positionnement, sa gouvernance et ses statuts et règlements. Une aide financière annuelle récurrente a été créée pour lui permettre d’offrir plus de services à nos commerces et entreprises Jérômiennes.

Pour le futur Saint-Jérôme, je souhaite que mes concitoyens se choisissent un conseil de ville capable de poursuivre sur cette belle lancée. Pour ceux qui souhaitent prendre la relève, vous aurez besoin de courage, car vous devrez prendre des décisions souvent difficiles. Choisir les besoins du commun alors que les demandes citoyennes concernent souvent leurs besoins personnels. La plus importante des tâches est et sera toujours la saine gestion des finances publiques et avec ultimement les taxes aux citoyens. C’est et sera toujours le talon d’Achille des élus.

En conclusion je tiens à remercier mes électeurs du quartier #1 Saint-Pierre, mes collaborateurs, mes proches, mes enfants et Isabelle ma partenaire de vie, qui a eu la bonté de m’accompagné dans cette aventure qu’est l’arène politique de proximité, la politique municipale.

La dernière édition

Concours

- PUBLICITÉ -
Top