- PUBLICITÉ -

Le maire Stéphane Maher. Photo Claude Cormier, archives

Dans un an… Stéphane Maher

MATHIEU LOCAS
Stéphane Maher reviendra en cour le 5 décembre prochain, dans le dossier qui l’oppose au Directeur général des élections du Québec. En septembre dernier, son avocat a mentionné que l’objectif était de faire tomber les accusations qui pèsent contre le maire de Saint-Jérôme. Mettons la justice de côté pour parler politique.
Les dossiers judiciarisés peuvent trainer en longueur. Il se peut qu’à pareille date l’an prochain, le dossier Maher-DGEQ soit toujours devant le tribunal. Et dans un an, nous serons à une année de l’élection de 2021. Être à 12 mois de l’élection, c’est un peu comme voir l’aéroport de Dorval au loin, en provenance des Antilles, quand on se retrouve au-dessus de l’autoroute 10, sur la Rive-Sud. On voit les pistes, mais l’atterrissage est encore loin. Il faut contourner l’île de Montréal, en longeant la 132, faire un virage en U au tunnel Louis-H.-Lafontaine, pour ensuite longer la métropolitaine et finir par atterrir.
Si le dossier n’est pas réglé, que feront les élus et organisateurs de Vision Saint-Jérôme pour préparer la campagne électorale? Est-ce que ça sera un «all in» avec Stéphane Maher? Si c’est le cas, que feront-ils si une décision défavorable au maire tombe à cinq semaines du vote?
Prépare-t-on un candidat dans l’antichambre en ayant comme ligne de presse: «C’est regrettable ce qu’il est arrivé au maire sortant, mais Vision Saint-Jérôme, c’est plus que Stéphane Maher, c’est une bonne gestion des finances et le respect de la capacité de payer des contribuables, bla-bla-bla, bla-bla-bla?» Autre question, ce candidat viendra de l’interne ou de l’externe?
L’autre option est de demander à Stéphane Maher de déclarer que le présent mandat est son dernier. Pendant que le dossier chemine au tribunal, on crée une course à la chefferie ou on nomme un candidat que l’on présente comme étant la version 2.0 de Vision Saint-Jérôme. Impossible de prévoir le scénario, mais possible d’analyser les choix sur la table.
Le retrait de la vie politique de Stéphane Maher serait la chose la plus facile pour le parti. Ça permettrait de créer un suspense, de maintenir le parti dans l’actualité et, par le fait même, faire un peu d’ombre médiatique aux adversaires.
Par contre, si Stéphane Maher choisit de rester et de viser un troisième mandat. Qui sera le candidat dans l’antichambre? À l’interne, les plus connus du parti sont Gilles Robert, Benoit Beaulieu, Benoit Delage et Bernard Bougie. Est-ce que les deux premiers veulent se taper des horaires de 70 heures par semaine; pas certain! Benoit Delage a été interrogé par l’UPAC pour des agissements du temps où il était avec l’équipe de Marc Gascon. Il part donc avec une prise contre lui. Pour ce qui est de Bernard Bougie, son âge le pousse présentement à se questionner sur son avenir politique. Est-ce que le choix de Chantal Lambert comme promaire fait d’elle une candidate potentielle? Je ne crois pas. Outre le fait de pallier aux absences du maire au conseil, ce rôle en est un de représentation pour des coupes de rubans ou des conférences de presse. Mylène Laframboise, Sophie St-Gelais et Janice Bélair-Rolland en sont à leur premier mandat. Pas de problème avec ça. Sauf que leurs présences médiatiques ont été quasi inexistantes depuis 2017. Reste Éric Bak et François Poirier. Ce dernier pourrait être le meilleur atout du parti. Même s’il n’a pas eu à débattre de gros dossiers publiquement, il est membre du comité exécutif et président du Comité consultatif d’urbanisme. Ce comité est à la base de tous les dossiers de développement dans une ville. François Poirier a donc une bonne idée de la structure municipale. Reste à le faire connaître.
Enfin, l’autre option, aller chercher un candidat à l’extérieur du parti. Idéalement, ça prendrait une vedette, car si Stéphane Maher se fait dégommer à cinq semaines de l’élection, c’est bien peu de temps pour se faire un nom. Mais d’ici un an, beaucoup d’eau va couler sous les ponts.
Je demeure disponible à mathieu.locas@hotmail.com.

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top