- PUBLICITÉ -

Ce ne sont pas les projets qui manquent pour les frères Pascal et Stéphan Lemieux.

Dans un projet d’expansion: Les Serres Royales investira 20 M$

«Nous croyons que le Québec a le potentiel de produire des aliments frais et de très grande qualité 365 jours par année, et pour nous, cette nouvelle construction est un pas de plus vers un entrepreneuriat conscient, engagé, mais surtout local. Nous prenons le parti de répondre à cette demande croissante, en plus d’avoir le souhait sincère de ne trouver que des tomates savoureuses dans l’assiette des Québécois» lance StephanLemieux, président et directeur général de Les Serres Royales de Saint-Jérôme.  

De ce fait, les dirigeants de l’entreprise jérômienne ont décidé d’investir 20 millions $ dans l’agrandissement de leurs installations du boulevard Saint-Antoine.

Concrètement, on double la superficie de production des tomates traditionnelles, passant de trois à six hectares.

On compte également trois hectares pour la production de tomates biologiques.

De plus, les futures installations permettront de produire des tomates traditionnelles (tomates cerises, raisins et sur vigne) 12 mois par année (actuellement, on est limité à 10 mois, en raison de la température), à compter de, prévoit-on, octobre 2021.

Économies énergétiques

Bien davantage, les propriétaires actuels de l’entreprise familiale (Stéphan et Pascal Lemieux qui ont pris la relève de leurs parents Cécile et Gilles) évaluent que le nouveau système unique de serres semi-fermées qui sera mis en place permettra des économies énergétiques et réduira l’impact écologique de la production.

«Grâce à une production à plus faible impact énergétique et sur l’année, l’entreprise anticipe une croissance de 50 % de sa production, et la création de 40 nouveaux emplois (l’entreprise en compte actuellement 80)»souligne-t-on.

En pleine croissance

Notons que Les Serres Royales a plus que décuplé sa superficie depuis sa création passant de 10 000 pieds carrés à sa naissance à 650 000 pieds carrés à l’heure actuelle. Elle a remporté plusieurs prix dans les dernières années pour sa saine gestion financière et sa vision de l’agriculture, notamment l’or dans la catégorie PME Agricole du Prix PME de la Banque Nationale en 2015, en plus d’être finaliste au Gala Zenith de la Chambre de commerce et de l’industrie de Saint-Jérôme (CCISJM).

«La compétition dans les produits frais est très forte, c’est près de 50 % des tomates sur les tablettes proviennent de l’extérieur du Québec. Nous demeurons les plus grands producteurs de petites tomates au Québec, et possiblement au Canada» indique, pour sa part, Pascal Lemieux, directeur adjoint.

Les frères Lemieux prévoient d’ailleurs ajouter trois autres hectares de production en 2022, cette fois-ci pour la production biologique, ce qui doublerait leur production dans le domaine.

Il faut bien dire qu’avec un potentiel de 20 hectares, il reste encore beaucoup d’espace pour des projets futurs.

Soulignons qu’on trouvera les tomates des Serres Royales dorénavant sous le nom des Tomates La Diva à travers toutes les principales bannières, notamment IGA, Provigo, Metro, Maxi, Super C, Rachelle Béry et plus encore.

 

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top