- PUBLICITÉ -

L’école de la Source représente une des cinq institutions jérômiennes qui recevront des unités modulaires pour la rentrée 2019. Photo Mychel Lapointe

Des unités modulaires pour la rentrée 2019: les cinq écoles primaires de Saint-Jérôme identifiées

Par Mathieu Locas

La Commission scolaire de la Rivière-du-Nord (CSRDN) a lancé des appels d’offres pour la «livraison, l’installation et la location d’unités modulaires» pour cinq écoles primaires de Saint-Jérôme.

Ces écoles sont: de l’Envolée, de la Source, Mariboisé, Prévost et Notre-Dame.

Aussi, un appel d’offres sera lancé pour l’édifice Marchand du Centre de formation générale aux adultes.

Selon les documents, les appels d’offres se terminent entre le 28 mars et le 1er avril prochains.

La Commission scolaire exige que les bâtiments soient installés quelque part entre le 2 juillet et le 23 août prochains.

Les contrats sont d’une durée de trois ans avec une possibilité de renouvellement pour deux périodes additionnelles d’une année.

Exigences sévères

Les dirigeants de la Commission scolaire devront marcher droit, car la Ville de Saint-Jérôme met la barre haute dans ses exigences pour l’arrivée de ce type de bâtiment.

Le moindre faux pas et la CSRDN devra retourner à la table à dessin.

En effet, Infos Laurentidesa été mis au fait de certains critères exigés par la Ville.

D’abord, les unités modulaires devront se retrouver sur les terrains des écoles pour une durée maximale de cinq ans.

De plus, elles devront s’harmoniser avec la couleur du bâtiment principal de l’école.

Aussi, pas question de couper d’arbres ou encore de créer d’espaces de stationnement supplémentaires.

Le but de ces deux derniers critères est d’éviter de réduire la cour d’école desservant les élèves et les jeunes du quartier.

Si un seul de ces critères n’est pas respecté, les permis nécessaires ne seront pas délivrés par le Service d’urbanisme.

Parlant du Service d’urbanisme, Infos Laurentidesa aussi appris que le dossier des unités modulaires se retrouve maintenant au-dessus de la pile, à traiter en priorité, malgré le fait que le conseil municipal va se pencher sur l’approbation des projets seulement à la séance du mardi 19 mars prochain.

Rencontres préparatoires

Des fonctionnaires de la Commission scolaire de la Rivière-du-Nord et de la Ville de Saint-Jérôme se sont rencontrés au cours des dernières semaines afin de s’entendre sur les besoins et exigences de part et d’autre. L’échéancier est très serré. Étant donné que les appels d’offres se terminent fin mars et début avril, il y a peu de temps pour que le soumissionnaire vienne constater l’état des lieux où seront installés ces bâtiments.

Une source nous confirme que Saint-Jérôme ne veut rien savoir des modulaires de type «roulottes de chantier» comme on retrouvait aux écoles secondaires Marchand et Saint-Stanislas dans les années 80 et 90.

Le modèle exigé ressemble à celui installé à l’angle de Labelle et Saint-Joseph, pour l’Université du Québec en Outaouais.

L’arrivée d’unités modulaires pour les écoles Notre-Dame, Mariboisé et Prévost confirme donc les besoins d’une nouvelle école autour du centre-ville, tel que mentionné dans l’édition du 20 février dernier d’Infos Laurentides.

Le dossier a été soumis au ministère de l’Éducation du Québec en 2016 et la CSRDN est toujours en attente d’une réponse.

 

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top