- PUBLICITÉ -

Marguerite Blais dresse un bilan positif de cette première année de pouvoir de la CAQ.

École secondaire, entente au Quartier 50+ et autres dossiers: Marguerite Blais dresse un bilan positif

Un an après l’accession de la Coalition Avenir Québec (CAQ) au pouvoir, la députée de Prévost et ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, trace un bilan positif, tant sur le plan national que local.
Au niveau du comté, elle retient surtout les résultats obtenus dans le dossier d’implantation d’une nouvelle école secondaire à Prévost et l’entente intermunicipale pour le Quartier 50+ à Saint-Jérôme.

Partenariat et leadership

«Déjà un an s’est écoulé et que de chemin parcouru! Je tiens tout d’abord à remercier vivement les électeurs de la circonscription de Prévost qui m’ont accordé leur confiance lors de la campagne électorale de 2018. En tant que députée de Prévost, je me suis engagée très humblement à travailler en étroite collaboration avec les élus et à servir, car le rôle d’un député est d’abord et avant tout d’être au service de ses concitoyennes et concitoyens, peu importe leur allégeance», de dire, d’entrée de jeu, Mme Blais.
En outre, la députée-ministre dit se réjouir que les dirigeants de la Commission scolaire de la Rivière-du-Nord (CSRDN) aient confirmé qu’ils incluraient le projet d’école secondaire à Prévost dans les demandes d’ajout au Plan québécois des infrastructures 2020-2030.
«Je salue tout le travail accompli en partenariat entre la CSRDN, le Regroupement pour une école secondaire à Prévost et les villes de Prévost et Saint-Hippolyte», note Marguerite Blais, qui a elle-même plaidé la cause du projet auprès du ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge.
Quant au fait qu’on en soit venu à une entente pour l’utilisation des installations du Quartier 50+ (par les résidants de Prévost, Saint-Hippolyte et Sainte-Sophie, à un tarif moindre que prévu), Mme Blais considère, à juste titre, que le rôle de leadership qu’elle a joué dans ce dossier cadre en tous points avec son mandat de ministre des aînés qui est d’inciter ces derniers à «adopter un mode de vie sain et stimulant».

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top