- PUBLICITÉ -

Mardi, une grue s’affairait à démolir la structure de béton du bâtiment. Photo Mychel Lapointe

L’édifice Athanase-David: bientôt un souvenir…

Amorcée au cours de l’automne (à l’intérieur) la démolition de l’édifice Athanase-David (voisine du palais de justice) donne lieu à des scènes spectaculaires depuis le début de la semaine.

En effet, une grue de dimensions impressionnantes s’affaire à démolir le bâtiment de sept étages construit en 1975 sur la rue De Martigny.

On y a retrouvé pendant quelque quatre décennies les bureaux de différents ministères du gouvernement du Québec, dont certains ont été relocalisés dans deux bâtiments tout neufs (un derrière le vieil édifice et un autre rue Latour devant la gare intermodale).

Athanase-David

Voici ce que nous disent les gens de la Société d’histoire de la Rivière-du-Nord au sujet d’Athanase-David.

«La bâtisse est nommée en l’honneur du brillant politicien Athanase David, député du comté de Terrebonne. Il avait fait son entrée en politique active sous la bannière libérale lors des élections provinciales de 1916 en se faisant élire député à l’Assemblée législative du Québec dans la circonscription de Terrebonne, qui avait été représentée par son beau-père Guillaume-Alphonse Nantel, pour le compte des conservateurs, de 1882 à 1900. 

Après avoir été réélu sans opposition en 1919, il entre au cabinet de Gouin le 25 août 1919 à titre de secrétaire de la province, devenant, à 37 ans, le plus jeune ministre du Cabinet. Il occupe également ce poste au sein du gouvernement de Louis-Alexandre Taschereau, successeur de Gouin, de 1920 à 1936.
Réélu comme député dans Terrebonne aux élections de 1923, 1927, 1931, puis grâce au vote de l’officier rapporteur (président d’élection) en 1935. Réélu en 1939, il démissionna le 14 février 1940 à la suite de sa nomination comme sénateur de la division de Sorel, le 9 février 1940. Il occupa ce poste jusqu’à son décès. 

Athanase David avait épousé à Montréal, le 3 novembre 1908, Antonia Nantel (1886-1955) native de Saint-Jérôme et fille de l’influent journaliste et homme politique conservateur Guillaume-Alphonse Nantel.

Au cours de son mandat à titre de secrétaire de la province, David contribue à la mise en place d’institutions culturelles importantes au Québec. Il fonde en 1920 le Service provincial des archives (Archives nationales du Québec devenues Bibliothèques et Archives nationales du Québec). En 1922, il présente la Loi relative à la conservation des monuments et des objets d’art ayant un intérêt historique ou artistique, législation qui met sur pied la Commission des monuments historiques. La même année, il propose la Loi des musées de la province, qui permettra l’ouverture du Musée de la province (Musée national des Beaux-arts du Québec).

Athanase David est également le grand-père des politiciennes Françoise David (Québec solidaire) et Hélène David (Parti libéral du Québec).

 

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top