- PUBLICITÉ -

Le préfet Bruno Laroche parle d’«esprit de camaraderie» pour décrire l’ambiance actuelle au conseil des maires de la MRC de la Rivière-du-Nord. Photo Mychel Lapointe

MRC de la Rivière-du-Nord: l’harmonie retrouvée…

«J’ai souvenir encore…».

Non, on ne reprendra pas le grand succès de Claude Dubois.

N’empêche qu’on a souvenir encore  d’assemblées tumultueuses à la MRC de la Rivière-du-Nord, dans un bâtiment (entre la rue Parent et la rue du Palais à la hauteur du Cégep) que, comme dans la chanson de Dubois, on a dû démolir et qui a été remplacé par l’hôtel de région, devenu par la suite le nouvel hôtel de ville de Saint-Jérôme.

Toujours est-il qu’à la fin des années 90 et début des années 2000, ça brassait souvent aux assemblées de la MRC.

C’était avant la fusion des quatre villes constituantes du Saint-Jérôme actuel et avant celle de New-Glasgow et Sainte-Sophie.

On y retrouvait au poste de préfet Gaston Laviolette, maire de Bellefeuille, et, par la suite, Gilles Gauthier, maire de Lafontaine, mais aussi notamment, et surtout, Normand Plouffe, maire de Saint-Antoine, et Marc Gascon, maire de Saint-Jérôme, qui se sont retrouvés souvent au coeur de confrontations mémorables.

«Tanné de faire le méchant…»

On vous raconte tout cela pour souligner qu’il y avait longtemps que les séances de la MRC de la Rivière-du-Nord n’avaient été le théâtre de chicanes intenses. Prises de bec, à l’occasion, mais sans grands séquelles.

Par contre, ce fut, de toute évidence, le cas au cours des dernières années.

On a compris avec les sorties des derniers mois des maires Paul Germain (Prévost) et Xavier-Antoine Lalande (Saint-Colomban), entre autres, que ce n’était pas l’amour fou avec l’ancien maire de Saint-Jérôme, Stéphane Maher.

Parmi les dossiers litigieux: la facture du train de banlieue et la transaction pour l’hôtel de région (justement) ont laissé des blessures encore ouvertes.

Il fallait entendre Paul Germain lundi dernier (en amorce de l’assemblée régulière de la Ville de Prévost) avouer, dans un cri du coeur, que «je commence à être tanné de faire le méchant à la MRC pour que les dossiers avancent».

M.Germain a également ajouté du même souffle (parlant de Sophie St-Gelais) qu’«il y a une nouvelle mairesse à Saint-Jérôme. Elle me semble intelligente, compétente et ouverte d’esprit».

Il apparait que Paul Germain avait misé juste.

Vérification faite par le Journal Infos Laurentides jeudi dernier auprès du préfet Bruno Laroche, la nouvelle mairesse a fait bonne impression auprès de ses collègues mercredi dernier (10 février) lors du caucus du conseil des maires (l’assemblée régulière se tient aujourd’hui, mercredi).

«Ça s’est bien passé. Nous avons eu de bonnes discussions, dans un esprit de camaraderie. Tout s’est fait dans le respect»nous a dit M.Laroche.

Dans un tel contexte, peut-on envisager éventuellement des ententes dans les dossiers du train et de l’hôtel de région?

Le préfet se garde bien de faire des prédictions, mais il parle d’une«volonté de conciliation de la part de Sophie. C’est une super bonne nouvelle…»

 

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top