- PUBLICITÉ -

Nathalie Lasalle souhaite élargir le mandat de Jacques Duchesneau (photo). Photo Claude Cormier

Nathalie Lasalle souhaite un mandat élargi pour le BIPA: rendre les élus imputables de leurs actions

«Avec ce qui se passe dans le monde politique ici et ailleurs, la population est cynique envers les politiciens. Je sens un ras-le-bol généralisé des citoyens de Saint-Jérôme qui ont perdu confiance en leurs élus. On m’en parle tous les jours, en plus de l’actualité médiatique et judiciaire qui n’arrête pas de déferler sur notre communauté. Il faut agir et, moi, j’ai décidé d’agir…», clame Nathalie Lasalle.

La conseillère municipale du district 12 à Saint-Jérôme indique, en ce sens, qu’elle entend déposer, lors de la séance du conseil municipal de mardi prochain (17 septembre prochain) un avis de motion qui «rendrait davantage les élus et haute direction imputables de leurs actions».

Mandat supplémentaire

Pour ce faire, Nathalie Lasalle veut élargir le mandat du Bureau de l’intégrité professionnelle et administrative (BIPA) et de son inspecteur général, Jacques Duchesneau, pour qu’ils fassent «l’étude exhaustive du comportement éthique et déontologique de tous les élus municipaux de Saint-Jérôme ainsi que celui de tous les membres de la haute direction, passés, présents et à venir».

Tout cela dans le but que «nos concitoyens retrouvent la confiance envers la Ville et qu’ils soient assurés de l’intégrité de ceux qu’ils ont élus et de leurs hauts dirigeants».

À cet égard, ajoute Mme Lasalle: «J’exige, au nom de la démocratie et pour vider une fois pour toutes la question de l’éthique des élus, ce changement de cap pour le BIPA.  D’ailleurs, dans son rapport de mars dernier, Jacques Duchesneau mentionne que de tous les signalements qui ont été faits à l’organisme, 32,2 % étaient reliés à des actes contraires à l’éthique. Comme il ne peut agir puisque ce n’est pas son mandat, il faut alors le bonifier avec ma proposition.»

 

 

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top