- PUBLICITÉ -

Photo Mychel Lapointe

Projet d’écoquartier:«Le parc du lac Jérôme n’est pas concerné»-Sophie St-Gelais    

 «Jamais, jamais, jamais nous nallons toucheràun centimètre du parc nature du Lac Jérôme. (D’ailleurs) on (y)prévoit dautres investissements cet été…»a lancé, en assemblée publique mardi dernier Sophie St-Gelais.

La nouvelle mairesse a jugé bon intervenir en début de séance pour tenter de calmer les peurs et répondre aux nombreux commentaires formulés depuis quelque temps concernant le développement évalué à 1 milliard $ dans la portion sud-est de la municipalité. Portion où on retrouve notamment, et surtout, le parc nature du lac Jérôme dont la popularité ne cesse de croître depuis son ouverture, il y a un peu plus de cinq ans.

Un joyau

Pour appuyer sa déclaration, Mme St-Gelais

a ajouté que «le terrain du parc du Lac Jérôme n’est pas concerné par le projet d’écoquartier.Nous avons investi des milliers des dollars dans le projet (parc du lac Jérôme pour lequel les autorités ont réservé, en 2015 quelque 10 millions de pieds carrés). (C’est) une des plus belles réalisations de notre administration et nous en sommes fiers (…) On ne touchera pas à ce joyau-là».

Qui plus est, selon Sophie St-Gelais, le tollé de récriminations qu’a soulevé l’annonce du projet d’écoquartier «c’est de la désinformation (…) Il faut se questionner sur les intentions des personnes(concernant) les peurs qui sont véhiculées».

Parlant de peurs, la mairesse a fait état d’intentionsde «déposer une résolution pour changer le zonage du parc du lac Jérôme en «parc» pour confirmer la vocation et rassurer tout le monde».

Le plus vert

Cette mise au point faite, la mairesse St-Gelais a tenu à vanter le projet de développement qui n’en est actuellement, dira-t-elle,  au stade des «balbutiements».

Le projet, note-t-elle, est «conforme aux meilleurs pratiques de développement durable»et mise sur «de la densification qui permet de limiter le déboisement».

D’ailleurs«pour s’implanter à Saint-Jérôme, les promoteurs suivent toutes les lois et règlements. Ils devront prendre des mesures respectueuses de l’environnement (…) Ce projet de développement sera sans doute le plus vert de la ville».

La mairesse promet d’ailleurs des séances d’information et de consultation, considérant qu’il n’y «aura pas d’intervention avant 2022». 

 

La dernière édition

Concours

- PUBLICITÉ -
Top