- PUBLICITÉ -

Le Quartier 50+. Photo Mychel Lapointe

Quartier 50+: le beurre et la crème

MATHIEU LOCAS

Vers la fin de l’été, j’écrivais dans cette même page que la Ville de Saint-Jérôme ne devait pas faire de cadeau en facturant à rabais les utilisateurs des autres villes pour le Quartier 50+. Mon argument pour les citoyens de Prévost, Sainte-Sophie, Saint-Colomban et Saint-Hippolyte était simple: vous voulez payer moins cher de taxes municipales, en vous installant en périphérie de Saint-Jérôme, alors payez le plein prix et non le tarif de 25 $ des Jérômiens.
Finalement, le gouvernement du Québec a mis la main dans sa poche, certaines villes ont fait de même, et les participants ont pu avoir des frais d’inscription diminués.
Les réactions avaient été nombreuses. Parmi les commentaires, une personne m’a dit: «Regarde le contrat que la Ville a signé, tu n’en reviendras pas». À l’automne, j’ai demandé le contrat au Service des communications. Impossible de l’avoir, on m’a orienté vers la Loi sur l’accès à l’information. Les semaines ont passé et, au tournant du mois de février, j’ai finalement fait ma demande au Service du greffe.
Si j’avais à résumer le contrat, je dirais que le propriétaire du bâtiment Michel Bock a obtenu, le beurre, la crème, l’argent du beurre et l’argent de la crème. Est-ce que je peux le blâmer? Pas pantoute! La Ville a cogné à sa porte. Il a mis ses conditions sur la table et elles ont été acceptées. C’est un homme d’affaires, il est là pour faire de l’argent. Le plus scandaleux dans cette histoire, c’est que le contrat a été résolu à l’unanimité par le conseil municipal de l’époque.
Ce dernier était composé de Marc Gascon, Louise Bouchard, Manon Labrèche, Bernard Bougie, François Boyer, Robert Carrière, Benoit Delage, Sylvain Gagné, Yves Legris, Guy Lalande, Stéphane Piché, Martin Pigeon et Robert Rioux. M. Legris est décédé, alors que Guy Lalande et Robert Rioux se sont retirés de la politique. Bernard Bougie va faire de même à la fin du présent mandat, tandis que Louise Bouchard réside maintenant à Montréal. Par contre, si l’une des autres personnes cogne à votre porte en campagne électorale, vous avez deux questions à leur poser.
La première: Lisez-vous les documents avant de voter?
La seconde: Savez-vous compter?
Vous avez hâte de connaître les détails. Attachez votre tuque. Je vous ai reproduit des tableaux en bas de page. Ainsi, jusqu’au 30 juin prochain, la Ville paie 319 406 $ au propriétaire et 328 217 $ à l’emphytéote (montant qu’il recevra jusqu’à la fin du bail) pour un total de 647 623 $. À partir du 30 juin, la facture de la Ville envers le propriétaire va augmenter à 352 448 $. Et puis, de la fin juin 2025 jusqu’à la fin du bail, en 2027, Michel Bock va récolter 396 504 $ annuellement.
Et ce n’est pas fini. La Ville de Saint-Jérôme absorbe les comptes de taxes municipales et scolaire. Pour 2020, la facture municipale est de 172 805,15 $. Donc, pour le loyer et les taxes municipales, nous sommes rendus à 836 949,15 $.
Qui plus est, le contrat stipule que Saint-Jérôme paie aussi l’électricité, le gaz naturel, le déneigement, les frais d’occupation, les assurances, les frais d’entretien, et même les réparations majeures. On s’entend que sur une période de 20 ans, y a de fortes chances que la toiture soit à changer à un moment donné.
Je n’ai pas fait une autre demande au Service du greffe, mais, si on additionne les frais présentés dans le dernier paragraphe, il se pourrait fort bien que la facture de la Ville tourne autour du million de dollars annuellement.
Est-ce que ce contrat sera renouvelé? Acheter l’église Sainte-Paule pour 1 $ puis rénover serait sans doute plus rentable sur 20 ans.
Tableau payable au propriétaire
Date Pieds carrés Montant
Jusqu’au 30 juin 2010 6 $ 264 336 $ par année
Jusqu’au 30 juin 2015 6,60 $ 290 770 $ par année
Jusqu’au 30 juin 2020 7,25 $ 319 406 $ par année
Jusqu’au 30 juin 2025 8 $ 352 448 $ par année
Jusqu’à échéance du bail 9 $ 396 504 $ par année

Tableau payable à l’emphytéote
Date Pieds carrés Montant
De l’an 1 à l’an 10 7,05 $ 310 595 $ par année
De l’an 11 à l’an 20 7,45 $ 328 217 $ par année

Je demeure disponible à mathieu.locas@hotmail.com.

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top