- PUBLICITÉ -

«La nouvelle tarification vise donc à assurer la survie du Service de police de Saint-Jérôme»,plaide Stéphane Maher. Photo Claude Cormier

Saint-Jérôme: une hausse moyenne d’environ 153 $

Les contribuables de Saint-Jérôme devront absorber une augmentation de l’ordre de 153 $ pour une maison moyenne évaluée à 225 055 $ (de 2 368 $ en 2018 à 2 521 $ en 2019), incluant une taxe de 95 $ par unité de logement (pour défrayer les coûts de la police) quand viendra le temps d’acquitter leur compte de taxes 2019.

IPC et iniquité

Les élus défendent cette augmentation de la facture en disant que la hausse est équivalente à l’indice des prix à la consommation (IPC) et qu’ils ne peuvent profiter d’une aide financière (comme c’est le cas des municipalités desservies par la Sûreté du Québec) du gouvernement du Québec pour faire face aux coûts sans cesse croissants de la police.

«J’ai personnellement rencontré les acteurs du gouvernement à ce sujet lors de la dernière année et je vais poursuivre le travail et les pressions auprès du nouveau gouvernement afin qu’une solution permanente soit adoptée. Bien que nous tentons, depuis 2013, de compenser l’iniquité et après cinq années de réduction ou de gel de taxes, nous nous retrouvons toujours face à une iniquité qui entraine inévitablement des décisions immédiates de la part de l’administration. La nouvelle tarification vise donc à assurer la survie du Service de police de Saint-Jérôme»,plaide Stéphane Maher, maire de Saint-Jérôme.

Plus bas que si…

En outre, avance-t-on du côté de l’administration jérômienne, «malgré la nouvelle tarification, le compte de taxes des Jérômiennes et des Jérômiens sera plus bas que si l’administration avait choisi de l’ajuster progressivement, chaque année, en fonction de l’IPC. En raison d’un contrôle rigoureux des dépenses, le compte de taxes 2019 s’établira donc à environ 300 $ de moins que sa valeur possible en fonction de ce scénario. Le compte de taxes moyen sera par ailleurs inférieur à celui de 2011».

On parle également de compressions à l’interne pour amoindrir l’impact:

«Grâce à la réduction des dépenses internes de 1,4 M$, le pourcentage des revenus de la Ville provenant du compte de taxes des contribuables restera inchangé. Par un contrôle serré des finances, la Ville a réussi à minimiser les répercussions financières de la nouvelle mouture de la Loi sur les normes du travail, qui ajoute 1,7 M$ de dépenses obligatoires au budget de fonctionnement».

Six versements

Il est utile de noter que les autorités jérômiennes ont décidé de faire passer de quatre à six le nombre de versements dont disposent les contribuables pour payer leur compte de taxes.

Ainsi, pour une maison moyenne, on passe de quatre versements de 592 $ (2 368 $) en 2018 à six versements d’environ 420 $ (2 521 $) en 2019.

En 2019, le budget de la Ville de Saint-Jérôme passe de 134 652 900 $ qu’il était en 2018 à 140 336 800 $ pour une hausse de 5 683 900 $ ou 4,05 %.

Autres frais

Au niveau des autres frais qui se retrouvent sur le compte de taxes pour 2019, les tarifs demeurent les mêmes que l’année dernière.

C’est-à-dire qu’il en coûte 160 $ par unité de logement pour la fourniture en eau potable, 87 $ pour l’assainissement des eaux et 145 $ pour l’enlèvement des ordures ménagères et autres matières.

 

 

 

 

La dernière édition

Section concours

En décembre, c'est payant avec Infos Laurentides !
- PUBLICITÉ -
Top