- PUBLICITÉ -

Pierre Bergeron avoue avoir eu un choix déchirant à faire avant de décider de quitter l’organisation des Panthères de Saint-Jérôme. Photo Claude Cormier, archives

Avec les Panthères: «Ce fut trois ans et demi incroyables…» -Pierre Bergeron

«Ce fut trois ans et demi incroyables avec une bonne organisation. C’était difficile de tasser ça d’un seul coup. Il n’y a jamais de bons moments pour quitter une organisation» note Pierre Bergeron au cours d’une conversation téléphonique avec le    Journal Infos Laurentides, vendredi dernier.

Bergeron avoue avoir eu un choix déchirant à faire en juin (au cours de la semaine du repêchage dans la Ligue de Hockey Junior AAA du Québec) quand s’est présentée l’occasion de rejoindre l’organisation des Huskies de Rouyn-Noranda de la Ligue de Hockey Junior Majeur du Québec (LHJMQ) à titre d’instructeur-adjoint (lui qui occupait depuis trois ans le poste de directeur général et instructeur-chef des Panthères de Saint-Jérôme).

Depuis sept ou huit ans  

Mais l’opportunité était trop intéressante.

«Ça faisait sept ou huit ans que je voulais travailler avec Mario Pouliot (directeur général et instructeur-chef des Huskies, avec qui il avait œuvré brièvement au sein de l’organisation du Titan d’Acadie-Bathurst). J’avais alors la chance de le faire. (Avec les Huskies) le personnel hockey est excellent. Le propriétaire solide, comme c’est aussi le cas à Saint-Jérôme. J’étais en quête de

de nouveaux défis. C’était une chance qui ne reviendrait probablement pas» confie Pierre Bergeron.

«Les plus dévoués»

Par ailleurs, Pierre Bergeron n’a que de bons mots à l’endroit des Panthères et de son président Clément Hudon.

«C’est une organisation A+. Ils m’ont donné ma chance, m’ont supporté, m’ontchallengé quand il le fallait. Ils ont été compréhensifs avec moi. Clément (Hudon) m’a toujours donné un coup de main. Ce fut valorisant et gratifiant de travailler dans cette organisation. Je suis très reconnaissant».

En ce qui concerne les partisans, l’évaluation est claire.

«Quand tu fais le tour de la ligue (junior AAA), les partisans les plus dévoués, c’est à Saint-Jérôme qu’ils se trouvent. Ils sont fiers de leur équipe, et, ça, les joueurs le ressentent. Pour les instructeurs, ça nous force à faire notre travail le mieux possible».

Bochatay

Pierre Bergeron quitte donc l’organisation des Panthères, mais il considère la laisser entre bonnes mains avec la nomination de Didier Bochatay à titre de directeur général.

«Il est passé dans de grandes organisations. Il a joué en Suisse, a passé quatre ans dans le junior majeur (LHJMQ, avec Drummondville, Québec et Val-d’Or), a gagné dans le Midget AAA» souligne Bergeron avant d’ajouter «il est très songé. Il comprend ce qu’on a bâti (avec les Panthères) et il adhère à ça».

 

 

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top